Approche de la pratique du jeûne en Guadeloupe / par Mathieu Tournay ; sous la direction de Marie-Laure Lalanne-Mistrih

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Diète -- Guadeloupe

Nutrition -- Guadeloupe

Médecine générale -- Guadeloupe

Jeûne -- Dissertation universitaire

Alimentation et nutrition -- Dissertation universitaire

Médecine générale -- Dissertation universitaire

Guadeloupe -- Dissertation universitaire

Lalanne-Mistrih, Marie-Laure (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université des Antilles (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université des Antilles. UFR des sciences médicales (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Introduction. Le jeûne est une privation de nourriture, accompagnée ou non d'une privation de boisson. On considère que la période de jeûne commence à partir de la 12ème heure après le dernier repas. Il peut être court (<3 jours) ou long (>3 jours). En Guadeloupe cette pratique n’est pas décrite. Objectif. L’objectif principal de ce travail était de décrire les modalités et raisons de pratique du jeûne en Guadeloupe. L’objectif secondaire de l’étude était de déterminer le profil des jeûneurs. Méthodes. Etude qualitative par entretien semi-directifs, du 14 juillet 2019 au 17 août 2019, s’intéressant à la pratique du jeûne en Guadeloupe et notamment : sa définition, sa représentation, son vécu pendant le jeûne, ses modalités de pratique, ses bénéfices ressentis, les motivations à sa pratique et son encadrement éventuel. Cette étude s’est adressée à des hommes et femmes majeurs (≥18 ans) (et non obligatoirement des patients), ayant résidé en Guadeloupe de leur enfance jusqu’à leur majorité, et pratiquant ou ayant pratiqué des jeûnes volontaires. Résultats. Vingt personnes ont été recrutées. Le profil clinique des jeûneurs était donc celui d’un adulte principalement de sexe féminin, de 48 ans en moyenne, avec un IMC normal, actif et diplômé, ne vivant pas en situation de précarité, et sans trouble du comportement alimentaire. La pratique du jeûne était personnalisée, seule ou en groupe : le jeûne court (sous la forme de jeûne intermittent) et long (parfois associé à une prise d’eau de coco) étaient pratiqués. Les motivations étaient essentiellement en lien avec les bénéfices rapportés : à visée thérapeutique ; sur la recherche d’équilibre en santé ou en prévention de maladies diverses ; pour le besoin d’un cadre spirituel ; très peu d’ordre religieux. Les pratiquants du jeûne avaient été principalement initiés par d’autres, avec un vécu très souvent qualifié de difficile au début du jeûne, puis de plus en plus facile, au fil de sa poursuite et des jeûnes successifs. Les jeûneurs ont rapporté un encadrement médical anecdotique en Guadeloupe. L’accompagnement des jeûneurs se faisait essentiellement par des pratiques complémentaires à la médecine allopathique. Conclusion. Cette étude qualitative a permis une première approche de la pratique du jeûne en Guadeloupe en dégageant un profil de jeûneurs dont la pratique apparait individuellement personnalisée, avec des spécificités locales. D’autres études sont nécessaires au niveau territorial pour enrichir ces résultats sur la pratique du jeûne, qui rencontre un véritable intérêt du grand public et pour lequel une légitimité scientifique est en train de se construire.

Résumé / Abstract : Introduction. Fasting is a deprivation of food, with or without deprivation of drink. The fasting period is considered to begin from the 12th hour after the last meal. It can be short (<3 days) or long (>3 days). In Guadeloupe this practice is not described. Objective. The main objective of this work was to describe the modalities and reasons for the practice of fasting in Guadeloupe. The secondary objective of the study was to determine the profile of fasters. Methods. Qualitative study by semi-directive interviews, from 14 July 2019 to 17 August 2019, focusing on the practice of fasting in Guadeloupe and in particular: its definition, its representation, its experience during fasting, its modalities of practice, its benefits felt, the motivations for its practice and its possible supervision. This study was addressed to adult men and women (≥18 years old) (and not necessarily patients), having resided in Guadeloupe from their childhood until their majority, and practicing or having practiced voluntary fasting. Results. Twenty people were recruited. The clinical profile of the fasters was therefore that of an adult, mainly female, 48 years old on average, with a normal BMI, active and qualified, not living in a precarious situation, and without eating disorders. The fasting practice was personalized, alone or in a group: short (in the form of intermittent fasting) and long (sometimes associated with a coconut water intake) fasts were practiced. The motivations were essentially related to the benefits reported: therapeutic purposes; on the search for balance in health or in the prevention of various diseases; for the need for a spiritual framework; not that much for religious reasons. Fasting practitioners had been initiated by others, with a life experience often described as difficult at the beginning of the fast, then increasingly easier as it continued and successive fasts were passed on. The fasters reported anecdotal medical supervision in Guadeloupe. The accompaniment of the fasters was essentially done by practices complementary to allopathic medicine..Conclusion. This qualitative study has allowed a first approach to the practice of fasting in Guadeloupe by identifying a profile of fasters whose practice appears individually personalized, with local specificities. Further studies are necessary at the territorial level to enrich these results on the practice of fasting, which meets with a real interest from the general public and for which a scientific legitimacy is being built.