Essays in Organization of Innovation / Antoine Mayerowitz ; sous la direction de Philippe Aghion

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Organisation mondiale du commerce

Innovation

Concurrence -- Chine

Licences de brevets

Lobbying

Inventeurs

Aghion, Philippe (1956-.... ; économiste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Henry, Émeric (19..-.... ; économiste) (Président du jury de soutenance / praeses)

Azoulay, Pierre (1946-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Hall, Bronwyn H. (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Comola, Margherita (19..-....) (Membre du jury / opponent)

École des hautes études en sciences sociales (Paris ; 1975-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale d'Économie (Paris ; 2004-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette thèse est une collection de trois articles indépendants qui explorent différents aspects de l'effet de la concurrence sur l'innovation. Le premier chapitre analyse la collaboration entre les inventeurs, en utilisant l'ensemble de l'historique des brevets déposés aux États-Unis depuis 1976. Par la méthode des doubles différences, il est démontré que, après la publication d'un brevet important, les inventeurs sont moins enclins à initier de nouvelles collaborations. De plus, cet effet est renforcé par la compétition. Le deuxième chapitre analyse l'effet de la concurrence chinoise sur l'innovation des entreprises américaines. En utilisant des données sur les brevets déposés autour de l'adhésion de la Chine à l'Organisation Mondiale du Commerce, il est démontré que les entreprises impactées publient des brevets moins originaux et réduisent le nombre de technologies dans lesquelles elles innovent. Ces résultats indiquent une augmentation de la spécialisation des entreprises et une transition vers une stratégie d'innovation plus incrémentale. Enfin, le troisième chapitre analyse l'impact des chocs de demande pour des produits plus propres sur les stratégies d'innovation et de lobbying des groupes automobiles. En utilisant les incendies de forêt comme choc exogène affectant les préférences environnementales, nous démontrons que les groupes automobiles réagissent en augmentant leurs dépenses de lobbying sur les questions environnementales tout en augmentant leur innovation dans les technologies plus propres et en diminuant leur innovation dans les technologies plus sales.

Résumé / Abstract : This thesis is a collection of three independent papers that explore different aspects of the effect of competition on innovation. The first chapter analyzes the pattern of collaboration between inventors, utilizing the complete history of patents filed in the U.S. since 1976. Through the method of difference in differences, it is shown how, after a successful patent, inventors are less inclined to initiate new collaborations and how this effect is reinforced by the fear of business stealing. The second chapter analyzes the effect of Chinese competition on the innovation of U.S. firms. Using data on patents filed around China's entry into the World Trade Organization, it is shown that firms publish patents that are less original and reduce the number of technologies in which they innovate in response to this shock. These results indicate an increase in the specialization of firms and a shift towards more incremental innovation. Finally, the third chapter analyzes the impact of demand shocks for cleaner products on the innovation strategies and lobbying efforts of automotive groups. By utilizing forest fire as an exogenous shock on environmental preferences, we demonstrate that automotive groups respond by increasing their lobbying expenditures on environmental issues while also increasing their innovation in cleaner technologies and decreasing their innovation in dirtier technologies.