Déroulement de la mise-bas chez la chatte : facteurs de variation et impact sur la santé et la survie des chatons / Clémentine Prat ; sous la direction de Sylvie Chastant.

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Médecine vétérinaire

Gestation

Mortinatalité

Chastant, Sylvie (19..-.... ; docteur vétérinaire) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Toulouse 3 Paul Sabatier (1969-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École nationale vétérinaire (Toulouse) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Relation : Déroulement de la mise-bas chez la chatte : facteurs de variation et impact sur la santé et la survie des chatons / Clémentine Prat ; sous la direction de Sylvie Chastant. / Toulouse : École Nationale Vétérinaire de Toulouse , 2023

Résumé / Abstract : L’objectif de cette étude était de caractériser le déroulement de la mise-bas chez la chatte, d’identifier les facteurs de variations et enfin l’impact sur la survie des chatons et leur santé néonatale. L’étude a été menée sur 454 mises-bas de chattes de races variées comprenant 2068 chatons. La durée moyenne de la mise-bas était de 182 ± 186 minutes (médiane = 130, minimum = 5 minutes, maximum = 23 heures) et le délai de naissance moyen était de 51 ± 86 minutes (médiane =30, minimum = 0, maximum = 1045 minutes). La durée cumulée de naissance était de 116 ± 164 minutes (médiane = 75, minimum = 0, maximum = 1402 minutes). La durée de mise-bas était modifiée par la taille de la portée et la présence de mort-né dans la portée. Le délai de naissance variait selon le statut du chaton, le rang de naissance, la taille de la portée. Le risque de mortinatalité en cas de mises-bas longues (>4h) était 2,5 fois plus élevé que pour les courtes (10% contre 4%). Celui-ci était multiplié par deux en cas de délai de naissance supérieur à 40 minutes (8% contre 4%). Une durée de mise-bas augmentée (>4h) était associée à un taux 1,5 fois plus élevé de portée avec au moins un mort sur la période néonatale (42% contre 28%). Le taux de croissance entre J0-J21 et J2-J7 diminuait avec une augmentation de la durée de mise-bas. Le taux de croissance entre J0-J2 augmentait avec le délai de naissance ce qui ne semblait pas cohérent (22% pour les délais > 40 min contre 20% si < 40 min). Un meilleur contrôle des paramètres influençant le déroulement de la mise-bas permettrait ainsi à terme d’améliorer les performances de santé des chatons dans les élevages français.

Résumé / Abstract : The aim of this study was to characterize the course of parturition in the female cat, to identify factors of variation and at last the impact on kitten survival and neonatal health. The study was carried out on 454 farrowings of cats of various breeds, comprising 2068 kittens. The mean duration of parturition was 182 ± 186 minutes (median = 130, minimum = 5 minutes, maximum = 23 hours) and the mean birth delay was 51 ± 86 minutes (median =30, minimum = 0, maximum = 1045 minutes). The cumulative birth duration was 116 ± 164 minutes (median = 75, minimum = 0, maximum = 1402 minutes). The duration of parturition was modified by litter size and the presence of stillbirths in the litter. The birth delay varies according to kitten status, birth rank and litter size. The risk of stillbirth for long births (>4h) was 2.5 times higher than for short births (10% vs. 4%). This risk was doubled in the case of a birth delay greater than 40 minutes (8% vs. 4%). Increased parturition time (>4h) was associated with a 1.5-fold higher rate of litters with at least one neonatal death (42% vs. 28%). Growth rate between D0-D21 and D2-D7 decreased with increasing duration of parturition. The growth rate between D0-D2 increased with birth delay, which did not seem consistent (22% for delays > 40 min vs. 20% when < 40 min). Better control of the parameters influencing the progress of parturition would therefore ultimately improve the health performance of kittens in French catteries.