Lysosomal autophagy in the treatment of inflammatory bowel disease / Sruthi Vijaya Retnakumar ; sous la direction de Sylviane Muller et de Hang Nguyen

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Autophagie

Thérapie moléculaire ciblée

Intestins -- Maladies -- Thérapeutique

Lysosomes

Classification Dewey : 571.96

Classification Dewey : 616.34

Muller, Sylviane (Directeur de thèse / thesis advisor)

Nguyen, Hang (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Faure, Mathias (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Peyrin-Biroulet, Laurent (1974-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Deraison-Manuel, Céline (1974-....) (Membre du jury / opponent)

Gros, Frédéric (1979-.... ; biologiste) (Membre du jury / opponent)

Université de Strasbourg (2009-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Strasbourg ; 2000-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Biotechnologie et signalisation cellulaire (Strasbourg) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les maladies inflammatoires de l'intestin (MICI) sont des troubles chroniques idiopathiques du tractus gastro-intestinal qui touchent principalement la population jeune. On attend toujours des médicaments ciblés sur la maladie, tolérables et rentables pour traiter les MICI. La découverte de l'implication cruciale de la voie de l'autophagie dans la prédisposition génétique des MICI a ouvert une nouvelle voie d'exploration pour la thérapie des MICI. L'autophagie est un processus vital qui joue un rôle central dans le maintien de l'homéostasie cellulaire et la régulation pharmacologique de l'autophagie s'est avérée bénéfique dans plusieurs maladies. Nous avons donc évalué l'efficacité du P140 - un phosphopeptide thérapeutique connu pour moduler les processus d'autophagie dans d'autres conditions auto-immunes et inflammatoires - dans des modèles murins de MICI. Nous avons démontré que le peptide exerce des effets protecteurs sur les modèles de colite et corrige les dysfonctionnements pathologiques dans différentes voies d'autophagie. Ainsi, après l'ère des médicaments classés comme thérapeutiques "modificatrices de la maladie", les nouveaux produits pharmaceutiques "guidés par les mécanismes" semblent très prometteurs pour le traitement des maladies inflammatoires.

Résumé / Abstract : Inflammatory bowel diseases (IBD) are chronic, idiopathic disorders of the gastrointestinal tract that affect mainly the young population. Disease-targeted, tolerable, cost-effective medications to treat IBD are still awaited. The discovery of the crucial involvement of the autophagy pathway in the genetic predisposition of IBD opened a novel avenue for exploration in IBD therapeutics. Autophagy is a vital process that plays a central role in maintaining cellular homeostasis and pharmacological regulation of autophagy has proven to be beneficial in several diseases. Hence, we evaluated the efficacy of P140 - a therapeutic phosphopeptide known to modulate autophagy processes in other autoimmune and inflammatory conditions - in murine models of IBD. We have demonstrated that the peptide exerts protective effects on colitis models and corrects the pathological dysfunctions in different autophagy pathways. Thus, after the era of drugs classified as "disease-modifying" therapeutics, emerging "mechanism-guided" pharmaceuticals seem to hold a lot of promises for treating inflammatory diseases.