Analyse multimodale des aspects non verbaux du stress en situation normale et pathologique / Michel Spodenkiewicz ; sous la direction de Jean Bernard Gouyon et de David Cohen

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Multimodalité (linguistique)

Stress

Informatique affective

Pédagogie

Gouyon, Jean Bernard (1951-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Cohen, David (1964-.... ; pédopsychiatre et artiste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Doray, Bérénice (Président du jury de soutenance / praeses)

Falissard, Bruno (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Galéra, Cédric (1974-...) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Nobecourt-Dupuy, Estelle (1975-....) (Membre du jury / opponent)

Université de la Réunion (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences, Technologies et Santé (Saint-Denis, La Réunion) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre d'études périnatales de l'océan Indien (Saint-Pierre, Réunion) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Le stress est omniprésent et consubstantiel à la vie, mais son excès peut être source de conséquences néfastes tant pour la santé mentale que physique d’un individu. Les mesures du stress ont évolué parallèlement au développement de ses modélisations et des techniques avec, plus récemment, une approche intégrative de ses différents modes d’expression avec l’essor de l’informatique affective. Évaluer et comprendre le stress passe par la capacité à mesurer et analyser ses différents modes, dont les aspects non verbaux constituent une composante essentielle. Ce travail décrit le cheminement allant de considérations générales sur l’évolution des modèles du stress et de ses mesures à la construction d’une expérience originale permettant de le mesurer en différenciant le stress auto et hétéroperçu. Il a pour objectif principal de proposer une méthode d’analyse multimodale des aspects non verbaux du stress et de valider les algorithmes qui permettent sa classification. Nous montrons son intérêt en situation expérimentale auprès de volontaires non pathologiques confrontés à une tâche cognitive arithmétique dans un contexte d’évaluation sociale. Nous donnons des exemples du développement de son utilisation dans trois autres contextes : celui de la recherche fondamentale sur l’évaluation des mécanismes sous-tendant l’efficacité d’une technique de soin, celui de la recherche clinique portant sur l’évaluation d’une thérapie cognitivo-comportementale en population pathologique ainsi que celui de la recherche en pédagogie avec l’évaluation des impacts des enseignements par simulation. Nous évoquons les enjeux de l’évaluation du stress et de l’interprétation des résultats en recherche fondamentale et clinique. Nous discutons de leur intérêt transdisciplinaire et intégratif dans l’évolution des connaissances sur la psychopathologie, l’amélioration de la qualité des soins, la formation en santé et plus généralement sur le fonctionnement de l’être humain.

Résumé / Abstract : Stress is omnipresent and consubstantial to life, but its excess can have harmful consequences on an individual’s mental and physical health. Stress measurements have evolved in parallel with the development of its modeling and technological progress, with more recently, an integrative approach of its different modes of expression with the rise of affective computing. Assessing and understanding stress requires the ability to measure and analyze its various modes, of which non-verbal aspects are an essential component. This work describes the process from general considerations on the evolution of models of stress and its measurements to the construction of an original experiment that permits to measure it by differentiating between self-stress and hetero- perceived stress. Its main objective is to propose a multimodal stress analysis method and to validate the algorithms for its classification. We show its interest in an experimental setting where healthy volunteers are confronted with a cognitive arithmetic task in a social evaluation context. We provide examples of development of the use of multimodal stress analysis in three other contexts: fundamental research on the evaluation of the mechanisms underlying the effectiveness of psychiatric care techniques, clinical research on the evaluation of cognitive behavioral therapy in adiseased population, and pedagogical research with the evaluation of the impacts of simulated teachings. In the discussion, we address the issues of stress assessment and the interpretation of results in basic and clinical research. We refer to their transdisciplinary and integrative interest in the evolution of knowledge on psychopathology, the improvement of the quality of care, healthcare training and more generally on the functioning of the human being.