Troubles cognitifs de la femme âgée de 75 ans et plus en fonction du taux sanguin de vitamine D : comparaison de moyennes de MMSE dans une étude monocentrique aux Sables d'Olonne / David Neault ; sous la direction de Élisabeth Spilthooren

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Troubles de la cognition -- Chez la personne âgée

Vitamines D

Spilthooren, Élisabeth (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Lemarcis-De Decker, Laure (1970-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Nantes Université (2022-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Nantes Université. Pôle Santé. UFR Médecine et Techniques Médicales (Nantes) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Troubles cognitifs de la femme âgée de 75 ans et plus en fonction du taux sanguin de vitamine D : comparaison de moyennes de MMSE dans une étude monocentrique aux Sables d'Olonne / David Neault ; sous la direction de Élisabeth Spilthooren / , 2022

Résumé / Abstract : Contexte : Le lien entre insuffisance en vitamine D et les troubles cognitifs chez les personnes âgées a été étudié depuis une dizaine d'année, sans donner de réponse catégorique sur l'existence de ce dit lien. Les études réalisées sur le sujet sont discordantes. Objectifs : Démontrer une différence entre les moyennes des MMSE chez un groupe de femmes de 75 ans et plus avec une insuffisance en vitamine D par rapport à un groupe de femmes de 75 ans et plus avec un taux sanguin de vitamine D normal, aux Sables d'Olonne. Méthodes : Etude quantitative transversale réalisée du 8 mars 2021 au 27 juillet 2021, dans le service de gériatrie du centre hospitalier Côte de Lumière aux Sables d'Olonne. Réalisation de MMSE par un seul examinateur chez des patientes sans antécédents neurologique tel que l'épilepsie, une démence déjà diagnostiquée ou un accident vasculaire cérébral ayant conduit à une consultation ou une hospitalisation. Résultats : 45 patientes ont été intégrées à l'étude. 2 groupes ont été constitués. Le groupe avec une insuffisance en vitamine D était composé de 32 patients. Celui avec un taux de vitamine D normal était composé de 13 personnes. Absence de différence significative entre les moyennes des MMSE des deux groupes. Test de Student calculé à 1,286, soit entre environ -2,021 et 2,021 pour 43 degrés de liberté et un alpha égal à 5%. La p-value est égale à 0,215. Les sources de variabilité potentielle du résultat qui ont pu être soulevées sont la réalisation d'un seul test cognitif n'explorant pas toutes les dimensions neurocognitives, un dosage unique de vitamine D sans prise en compte du moment de l'année, la sélection des patients faite en intra-hospitalier après la résolution d'un problème aigu et le faible nombre de patientes incluses. Conclusion : L'étude n'a pas mis en évidence de différence significative des moyennes de MMSE entre les deux groupes. Il semblerait intéressant de mettre en place des études de cohorte avec des dosages multiples de vitamine D au cours de l'année, de diversifier les tests cognitifs afin d'évaluer de multiples fonctions supérieures, de renouveler ces tests dans le temps et de les harmoniser entre les différentes études sur le sujet. Ceci dans le but d'une meilleure comparaison.