Envenimations des carnivores domestiques par les hyménoptères, analyse des données du CAPAE-OUEST / Anne-Claire Couderc ; sous la direction de Martine Kammerer

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Médecine vétérinaire

Kammerer, Martine (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Pouliquen, Hervé (1964-....) (Membre du jury / opponent)

Nantes Université (2022-...) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Oniris - Ecole nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l’alimentation (Nantes Atlantique) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Relation : Envenimations des carnivores domestiques par les hyménoptères, analyse des données du CAPAE-OUEST / Anne-Claire Couderc ; sous la direction de Martine Kammerer / , 2022

Résumé / Abstract : Les Hyménoptères piqueurs sont à l’origine d’envenimations aux conséquences potentiellement graves chez les carnivores domestiques. La composition complexe de leurs venins est à l’origine de réactions toxiques à forte dose, dans le cas de plusieurs dizaines de piqûres, mais aussi immunologiques. Leur sévérité dépend de la sensibilité de l’individu piqué, de sa sensibilisation au venin mais également de ses comorbidités. Les conséquences peuvent être brèves et bénignes mais également conduire à la mort en quelques minutes après une unique piqûre. Il n’existe pas d’antidote à l’envenimation par les Hyménoptères, un traitement symptomatique est mis en place en fonction de la gravité des signes cliniques, pouvant aller de l’administration d’antihistaminiques au traitement d’un choc par fluidothérapie intensive et injections d’adrénaline et de glucocorticoïdes à action rapide. L’analyse des données du CAPAE-Ouest révèle une concentration estivale des piqûres, qui intéressent majoritairement chez les chiens plutôt que les chats. Les principaux Hyménoptères impliqués sont les abeilles et les guêpes mais également dans une moindre mesure les frelons, et occasionnellement les bourdons. Les carnivores domestiques piqués sont principalement de jeunes animaux en exploration ou au cours d’un jeu. Les symptomes observés regroupent principalement une douleur et un œdème local, ou plus rarement des troubles généraux avec un abattement et des troubles digestifs. De rares chocs toxiques sont rapportés chez des chiens s’étant approchés de ruches de trop près et les chocs anaphylactiques sont occasionnels. Les cas asymptomatiques sont bien plus fréquents que les cas graves.