Les styles de management dans une petite économie insulaire : le cas de la Guadeloupe / Johanna Pierre-Justin Virapatirin ; sous la direction de Jean Gabriel Montauban et de Joël Raboteur

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Approche par les ressources (management stratégique) -- économie -- Guadeloupe

Classification Dewey : 658

Montauban, Jean Gabriel (19..-.... ; économiste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Raboteur, Joël (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Elie-dit-Cosaque, Christophe Max-Olivier (1980-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

M'Zali, Bouchra (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Scouarnec, Aline (1970-.... ; enseignante-chercheuse en sciences de gestion) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Maurin, Alain (1962-....) (Membre du jury / opponent)

Noguera, Florence (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Roselé Chim, Paul (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université des Antilles (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Milieu insulaire tropical : dynamiques de développement, sociétés, patrimoine et culture dans l'espace Caraïbes-Amériques (Pointe-à-Pitre) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de recherches en économie et en droit sur le développement insulaire (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Notre recherche porte sur l’étude des styles de management des entreprises privées de la Petite Economie Insulaire Française de la Guadeloupe.En premier lieu, l’état de l’art théorique participe à l’augmentation des connaissances sur les spécificités des styles de management au sein de la Petite Économie Insulaire française de la Guadeloupe. Elle s’appuie sur la description, l’analyse, la critique des pratiques ainsi que sur l’apport de solutions pour pallier leurs dysfonctionnements. Elle confirme que la Guadeloupe pâtit de « styles de management paternalistes anciens ». D’une part, les styles de management paternalistes actuels sont à mettre en lien avec l’antériorité coloniale française.La partie empirique vient corroborer les enseignements de la partie théorique en apportant des éclairages nouveaux et complémentaires concernant les perceptions des dirigeants et des collaborateurs d’entreprises privées de Guadeloupe. La première étape construite autour de 36 interviews de dirigeants (cadres supérieurs à cadres dirigeants), réalisés en entretiens semi-directifs, propose une réflexion stratégique sur les styles de management en Guadeloupe. Il s’agit de l’étude des mécanismes de participation des dirigeants d’entreprises privées locales à une démarche stratégique organisationnelle. Celle-ci se décline en trois étapes : l’étude de leur niveau de connaissance du management local, l’étude de leur volonté de participer à une réflexion sur le management stratégique et l’étude de leurs capacités à pouvoir faire entendre leur voix en matière de management. Cette réflexion stratégique met en exergue un formidable microcosme de diversités, les points forts et points faibles ainsi que les perspectives futures des styles de management locaux. L’originalité de cette analyse tient au fait qu’elle produise des connaissances empiriques nouvelles ainsi que des clés de lecture rapide concernant les pratiques de management suivant les secteurs d’activité, les types d’entreprises, les origines culturelles du dirigeant et le type de valeur ajoutée des métiers de l’entreprise. Il en résulte, nonobstant une large connaissance du management local, de grandes difficultés à faire éclore et à diffuser de meilleures pratiques de management à l’échelle locale.La seconde étape empirique vient compléter l’étude de la perception des dirigeants en présentant celle des collaborateurs d’entreprises privées locales. Dans la perspective d’une démarche exploratoire, à partir d’un échantillon de 200 collaborateurs, cette partie se propose de réaliser l’analyse quantitative de la perception globale des styles de management, de la satisfaction des collaborateurs, en introduisant une batterie de variables soigneusement sélectionnées telles que : l'environnement, le secteur d'activité de l'entreprise, la culture et la taille de l'entreprise.La première phase descriptive de l’analyse quantitative confirme la prédominance du management paternaliste avec toutefois une meilleure visibilité sur les pratiques collaboratives locales. Bien que clivante suivant les secteurs, elle révèle l’atonie et l’insatisfaction des styles de management de la Guadeloupe liée à l’absence courante d’expression pour les collaborateurs, l’absence de clarté des objectifs, la perception de relations complexes en entreprise, l’absence de projet de carrière et la distanciation hiérarchique.La seconde phase de l’analyse quantitative présente les résultats des estimations des modèles dichotomiques de type PROBIT capables de fournir les meilleurs déterminants du management paternaliste des entreprises privées locales conditionnellement aux variables suivantes : sexe, âge, CSP, ancienneté au sein de l’entreprise, taille de l’entreprise, niveau de diplôme.Le défi de notre recherche est d’en étendre la portée sur les champs à la fois scientifique, social, économique, entrepreneurial, managérial de manière pratique et interculturelle.

Résumé / Abstract : Our research focuses on the study of management styles of private companies in the French Small Insular Economy of Guadeloupe.First, the theoretical state of the art contributes to increase knowledge on the specificities of management styles within the French Small Island Economy of Guadeloupe. It is based on the description, analysis and criticism of practices as well as on the provision of solutions to overcome their dysfunctions. It confirms that Guadeloupe suffers from “old paternalistic management styles”. On the one hand, current paternalistic management styles are linked to French colonial precedence. .The empirical part corroborates the lessons of the theoretical part by providing new and complementary insights into the perceptions of managers and employees of private companies in Guadeloupe. The first stage, built around 36 interviews with directors (senior executives to senior executives), carried out in semi-structured interviews, offers a strategic reflection on management styles in Guadeloupe. This is the study of the mechanisms for the participation of leaders of local private companies in a strategic organizational process. This is broken down into three stages: the study of their level of knowledge of local management, the study of their willingness to participate in a reflection on strategic management and the study of their capacities to be able to make their voice heard by management matters. This strategic reflection highlights a formidable microcosm of diversities, strengths and weaknesses as well as the future perspectives of local management styles. The originality of this analysis lies in the fact that it produces new empirical knowledge as well as quick reading keys concerning the management practices according to the sectors of activity, the types of companies, the cultural origins of the manager and the type of added value in the company's business lines. These results, notwithstanding a broad knowledge of local management, great difficulties in developing and disseminating best management practices at the local level.The second empirical step completes the study of the perception of managers by presenting that of employees of local private companies. The first descriptive phase of the quantitative analysis, in the perspective of an exploratory analysis, from a sample of 200 employees, aims to study the overall perception of management styles, employee satisfaction, by introducing a battery of carefully selected variables such as: the environment, the business sector of the company, the culture and the size of the company. Finally, it measures the economic performance of local styles. The quantitative study of our research confirms the predominance of paternalistic management with, however, better visibility on local collaborative practices. Although divisive depending on the sector, it reveals the sluggishness and dissatisfaction of management styles in Guadeloupe linked to the common lack of expression for employees, the lack of clarity of objectives, the perception of complex relationships in company, the absence of a career plan and hierarchical distancing.The second phase of the quantitative analysis presents the results of dichotomic estimations of PROBIT analysis able to provide the best explanations of the endogenous variable of the paternalistic management of local private companies, conditionally to on explanatory variables: as sex, age, socio-Professional category, seniority within the company, company size, educational level.