Enjeux dans l'appropriation de la démarche d'investigation par des enseignants : Cas de l'enseignement de la résonance électrique en terminale scientifique / Saida Saddouki ; sous la direction de Jean-Marie Boilevin et de Bassem Jamoussi

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Apprentissage par investigation

Physique -- Étude et enseignement

Boilevin, Jean-Marie (Directeur de thèse / thesis advisor)

Jamoussi, Bassem (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Tmar, Mohamed (Président du jury de soutenance / praeses)

Naceur, Abdelmajid (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Hosson, Cécile de (1971-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Jameau, Alain (1964-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Bretagne Occidentale (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université virtuelle de Tunis (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de recherche sur l'éducation, les apprentissages et la didactique (Rennes) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Education, Cognition, Tice et Didactique (Tunis) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ma thèse de doctorat s’inscrit dans la perspective d’une recherche sur une démarche préconisée dans l’enseignement scientifique : “ la démarche d’investigation ’’. Elle vise tout particulièrement à apporter un éclairage sur la manière dont les enseignants des sciences physiques (SP) la mettent en oeuvre en classe. De ce fait, nous essayons d’étudier la faisabilité d’une démarche d’investigation à travers l’analyse de la manière dont les enseignants organisent leurs activités et les types de connaissances professionnelles mobilisées lors d’une séance des travaux pratiques sur la résonance d’intensité électrique. Notre travail se déroule dans le contexte de l’enseignement des sciences expérimentales. Notre approche théorique articule la didactique des sciences et la didactique professionnelle. Nous utilisons comme cadre d’analyse des connaissances mobilisées par les enseignants le concept de connaissances pédagogiques liées au contenu PCK (Pedagogical Content Knowledge) et les connaissances pédagogiques liées au contenu. La méthodologie de notre recherche est fondée sur une idée principale, celle d’analyser l’écart entre la préparation collective de l’enseignement et la pratique de classe. Notre étude se limite aux trois étapes de la DI : la présentation de la situation problème, les hypothèses et l’investigation expérimentale. Par la construction des schèmes tels qu’ils sont décrits par Vergnaud, nous faisons une typologie des connaissances mobilisées par les deux enseignants lors de la pratique ces trois étapes et nous identifions celles qui sont communes. Nous mettons en évidence une relation entre le type des connaissances mises en jeu et la régulation rétroactive de type courte qui permet l’enseignant à dépasser les situations de difficultés vécues par ses élèves. De ce fait nous montrons l’impact de ces connaissances sur l’aspect chronophage de la DI. Donc notre travail contribue à former un corpus de connaissances qui pourra éventuellement alimenter le travail des didacticiens, ainsi que celui des formateurs et des enseignants eux-mêmes.

Résumé / Abstract : My doctoral thesis is part of a research project on an approach advocated in scientific teaching: “the inqured-based approach”. In particular, it aims to shed light on how physical science (SP) teachers implement it in the classroom. As a result, we try to study the feasibility of an investigative approach by analysing how teachers organize their activities and the types of professional knowledge mobilised during a practical work on electrical intensity resonance. Our work takes place in the context of the teaching of experimental sciences. Our theoretical approach articulates the didactics of science and professional didactics. We use the concept of pedagogical knowledge related to PCK (Pedagogical Content Knowledge) and content-related pedagogical knowledge as a framework for analysing the knowledge mobilised by teachers. The methodology of our research is based on one main idea, that of analysing the gap between the collective preparation of teaching and classroom practice. Our study is limited to the three stages of the EOI: the presentation of the problem situation, the hypotheses and the experimental investigation. By constructing the schemes as they are described by Vergnaud, we make a typology of the knowledge mobilized by the two teachers during the practice these three stages and we identify those which are common. We highlight a relationship between the type of knowledge involved and the short type of retroactive regulation which allows the teacher to overcome the situations of difficulties experienced by his pupils. Therefore we show the impact of this knowledge on the timed aspect of the EOI. So our work contributes to the formation of a body of knowledge that can possibly feed the work of the didacticians, as well as that of the trainers and the teachers themselves.