Light or Fire? Publicists and the Mediatisation of Political Communication, 1760-1800 / Christoph Streb ; sous la direction de Antoine Lilti et de Roland Wenzlhuemer

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Communication en politique -- 18e siècle

Écrivains -- Activité politique -- 18e siècle

Médias et politique -- 18e siècle

Mouvement des Lumières

Lilti, Antoine (1972-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Wenzlhuemer, Roland (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Externbrink, Sven (1965-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Graham, Lisa Jane (1963-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Morieux, Renaud (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Slauter, Will (19..-.... ; maïtre de conférences) (Membre du jury / opponent)

École des hautes études en sciences sociales (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ruprecht-Karls-Universität (Heidelberg, Allemagne) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette thèse se présente comme une contribution à l'histoire de la communication politique des dernières décennies du XVIIIe siècle. Elle étudie une écriture politique personnelle, dramatique, et démocratique qui apparaît surtout en France et en Angleterre à partir des années 1760. Un premier axe de recherche se focalise sur les origines et les répercussions de cette posture d'auteur transgressive du "publiciste". Un deuxième axe de recherche s'intéresse au débat contemporain sur cette figure de l'écrivain politique au sein d'une réflexion plus générale sur les opportunités et les pièges de la communication médiatique. Le publiciste naît en contexte de médiatisation, et il permet d'en discuter le rapport complexe aux origines de la politique démocratique. Le caractère ambigu du débat contemporain, au même temps, offre un contrepoids important à un point de vue normatif sur la communication politique au XVIIIe siècle.

Résumé / Abstract : This study deals with a transformation of political communication in the last four decades of the 18th century. It examines how French, British, and, to a lesser extend, German and American authors developed a new posture d'auteur and turned to more personal, more dramatic and more democratic practices of political writing. These publicists are studied with a double focus. A first line of inquiry examines the origins of their transgressive style and discusses its repercussions regarding political communication and political argument. A second line of inquiry analyses the extensive debate about publicists amidst a wider critical preoccupation with the opportunities and pitfalls of mediated communication. Refraining from a normative outlook on late 18th-century political writing, the story of publicists emphasises the challenges produced by a process of mediatisation and its constitutive yet always ambiguous relationship to democratic politics.