L'influence du Knowledge Management sur la performance des organisations : le cas de la holding industrielle "Menara Holding" / Sofia Bennani ; sous la direction de Faouzi Bensebaa

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Gestion des connaissances

Systèmes d'information

Rentabilité

Changement organisationnel

Bensebaa, Faouzi (19..-.... ; économiste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Pesqueux, Yvon (1951-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Pezet, Éric (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Yami, Saïd (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Vandangeon-Derumez, Isabelle (Membre du jury / opponent)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : La performance de l’entreprise est un sujet récurrent et d’une grande importance dans les thèmes et travaux de recherche. Elle tend à se définir au sens financier et consiste à réaliser la rentabilité souhaitée avec le chiffre d’affaires et la part de marché qui préservent la pérennité de l’entreprise. La notion de performance de l’entreprise a connu une évolution importante en passant d’une représentation financière à des approches plus globales, comprenant des dimensions sociales et environnementales, avec l’apparition de plusieurs acteurs et parties prenantes qui lui ont fait connaître un regain d’usage. La gestion de ces éléments a impliqué la création d’outils de plus en plus pointus permettant l’optimisation de la gestion du capital immatériel de l’organisation. Le Knowledge Management (KM) constitue un préalable nécessaire à l’innovation en entreprise par la valorisation des connaissances qui se définissent comme ressource nécessaire à la performance des organisations. Le KM permet la croissance grandissante de l’intérêt porté aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et favorise l’interaction et l’accès aux informations qui sont à la fois répertoriées dans les systèmes d’informations (SI) et recueillies de différentes manières. La concurrence mondialisée impose les synergies inter-firmes à des fins de valorisation d’expertise et de compétitivité. Dans une économie de savoir globalisée, les changements organisationnels s’imposent et poussent les entreprises à innover pour survivre. Le SI constitue un socle de transmission technologique qui repose sur des paramètres complémentaires de socialisation des connaissances. Nous recherchons les liens entre le KM et ses facteurs déterminants au service de l’amélioration de la performance, en prenant en considération les systèmes d’informations comme socle de transmission technologique et l’innovation comme indicateur. Pour étudier les types de facteurs et les niveaux d’influence possibles, en épousant une posture interprétativiste, un double éclairage est proposé prenant en compte deux niveaux : Un niveau direct (technologique et non technologique) et un niveau indirect (interne et externe) permet une mise en évidence. L’influence du KM sur la performance est analysée à la lumière du cadre proposé dans un terrain d’exploration marocain. Une étude de cas destinée à rechercher des liens entre les éléments étudiés, tente de mettre en évidence les relations qui conditionnent le concept que nous étudions, et ce dans un cadre d’analyse multidimensionnel et essentiellement exploratoire.

Résumé / Abstract : Business performance is a recurrent topic with considerable importance in research studies. It has first been defined mainly in financial terms with reference to profitability and market-share and with business financial sustainability being the major concern. The concept of business/corporate business has known a significant shift during the last years and has grown to encompass a more holistic approach including social and environmental dimensions. Likewise, several actors and stakeholders have emerged. In such a context, the notion of business performance has come back to use. The management of all these new elements required the creation of increasingly sophisticated tools in order to optimize the management of the organization’sintangible assets. Among these elements, Knowledge Management (KM), which is a necessary pre-requisite tobusiness innovation through valuing knowledge, is defined as a necessary resource for organizations’performance. KM allows the growth of interest in information and communication technologies (ICT) and promotes interaction and access to information that is both listed in the information systems and gathered by many ways. It refers to a set of organizational practices related to the search for strategic information. Globalized competition requires inter-firm synergies for the purpose of valuing expertise and striving for excellence. In a globalized knowledge economy, organizational change is needed and pushes companies to innovate to survive. Information Systems provide a platform for technological transmission based on complementary socialization. Our issue focuses on interaction between Knowledge Management and its determinants in the service of performance improvement, taking information systems as a base for technological transmission and innovation as a relevant measurement indicator. In order to study the types of determining factors and the possible levels of influence, we will have an interpretation process, a double explanation is proposed taking into account two levels of analysis: a direct level (technological and non-technological) and an indirect level (internal and external). Knowledge Management's influence on business performance is analyzed in the proposed scope of a Moroccan exploration ground. A case study aims at finding links between the elements under studyand tries to highlight the relations which condition the concept that we study using a multidimensional and essentially exploratory analysis approach. Keywords: Knowledge Management, information systems, performance, innovation