Attentes des patients à haut risque allergique dans l'éducation thérapeutique à la gestion de la crise anaphylactique en ambulatoire / Fanny Pétrègne et Apolline Sievert ; sous la direction de Vinh An Huynh

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Anaphylaxie -- Malades -- France -- Haute-Savoie (France)

Épinéphrine

Stylos

Injections hypodermiques

Éducation des patients

Soins médicaux ambulatoires

Médecins généralistes

Classification Dewey : 610

Huynh, Vinh An (1987-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Imbert, Patrick (1959-.... ; auteur d'une thèse de médecine (Grenoble 1, 1988)) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Grenoble Alpes (2020-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Contexte. L'anaphylaxie est en nette augmentation. L'administration d'adrénaline est indispensable en cas de réaction anaphylactique. L'absence ou le retard de son utilisation sont facteurs de risque de décès. L'adrénaline est sous-utilisée par les patients. La mise en place d'un plan d'action individuel et le renouvellement des séances d'apprentissage de l'utilisation du stylo d'adrénaline auto-injectable (AAI) diminuent le risque de nouvel épisode allergique grave. L'impact sur la qualité de vie des patients est important et le médecin généraliste pourrait avoir un rôle déterminant à jouer. Objectif. Identifier les attentes des patients à haut risque allergique pour optimiser leur prise en charge en soins primaires et notamment, leur éducation thérapeutique. Méthode. Étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés réalisés auprès de patients à haut risque allergique en Haute-Savoie. Les informations ont été recueillies jusqu'à l'obtention d'une saturation des données. Les entretiens ont été retranscrits et analysés par thème par deux investigatrices. Résultats. 14 patients ont participé à l'étude. Les soins de premier recours prodigués par les médecins généralistes restent un élément clé de la prise en charge du patient. Les peurs des patients sont multiples et concernent également l'entourage. La peur et les nombreux questionnements des patients au sujet du stylo d'AAI sont des freins à son utilisation. Le délai de prise en charge chez l'allergologue met en avant le rôle du médecin généraliste. La réalisation d'une démonstration avec un stylo d'AAI rassure le patient. Conclusion. Cette étude renforce la position que doit occuper le médecin généraliste dans la prise en charge du patient allergique. L'éducation thérapeutique est fondamentale et doit intégrer la démonstration du stylo d'AAI. Le médecin généraliste a toute sa place pour l'effectuer et ainsi contribuer à l'amélioration de la qualité de vie du patient.

Résumé / Abstract : Background. Anaphylaxis is increasing lately. Intramuscular epinephrine (adrenaline) is the first-line drug recommended to treat anaphylaxis, with delay or absence of injection being a risk factor for anaphylaxis fatality. Epinephrine is underused by patients. Individual action plans and repeated education on epinephrine auto-injector use decrease the risk of anaphylaxis recurrence. Its impact on patients' quality of life is important and the general practitioner could have an important role to play. Aim Identify patients' the expectations and needs with high risk of anaphylaxis to adapt their therapeutic education and improve their primary care support. Methods. Qualitative study by semi-directed interviews of patients with high risk of anaphylaxis in Haute-Savoie, France. The informations have been collected until complete saturation of datas. The interviews have been transcribed and analyzed by theme by two investigators. Results. 14 patients have participated in the study. The primary care given by general practitioners remains a key element in the mangement of patients with anaphylaxis. Patients'fears are diverse and include family and friends. Fear of side effects and the questions about epinephrine auto-injectors are limiting their use. Delays for allergological work-up with specialists emphasize the general practitioner's role. Demonstration of epinephrine auto-injector use reassure the patients. Conclusion. This study highlights the general practitioner's role in the management of allergic patients. Therapeutic education is essential and must include demonstration of epinephrine auto-injector use. The general practitioner's role is central and contributes to improvement of patient's quality of life.