La pratique de l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse en ville par les sages-femmes libérales : motivations et freins / Fiona Forestier ; [sous la dir. de François Patel et Chrystèle Chavatte]

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Avortement médicamenteux

Sages-femmes libérales -- France -- Alpes (France ; nord)

Régulation des naissances

Classification Dewey : 618

Patel, François (1952-.... ; médecin) (Encadrant académique / degree committee member)

Varel-Chavatte, Chrystèle (1973-.... ; cadre sage-femme) (Encadrant académique / degree committee member)

Di Marco, Lionel (1975-.... ; cadre sage-femme) (Président du jury de soutenance / praeses)

Brunet, Anne (1972-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Grenoble Alpes (2020-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Objectifs : Déterminer le nombre de sages- femmes libérales installées en Savoie, Haute-Savoie et Isère, qui pratiquent l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse dans leur cabinet. Déterminer les motivations et les freins à la pratique de l’IVG médicamenteuse en ville. Matériels et méthodes : Étude descriptive, prospective, réalisée par questionnaire auprès des sages-femmes libérales de Savoie, Haute-Savoie et Isère inscrites au conseil de l’ordre des sages-femmes. Résultats : Sur les 239 questionnaires envoyés, 152 ont été inclus dans cette étude. 4.6% de l’échantillon de sages-femmes savoyardes, hautes-savoyardes et iséroises pratiquent des IVG médicamenteuses en ville. Les principales motivations à la pratique sont un meilleur délai de prise en charge pour 54.1% des sages-femmes et un suivi global des patientes pour 53.4% d’entre elles. Les freins sont le manque de disponibilité (32.2%), la surcharge administrative (30%), les craintes liées aux complications (30.1%) et le manque d’offres de formation pour 29.5% des sages-femmes. 52.4% des sages-femmes non pratiquantes portent un intérêt à intégrer la pratique de l’IVG dans leur cabinet. Conclusion : La pratique de l’IVG en libérale par les sages-femmes est en croissance. Cependant, l’intérêt pour cette pratique reste partagé. Valoriser les compétences des sages-femmes en matière d’orthogénie, renforcer l’offre de formation et la collaboration hôpital/ville, permettraient aux sages-femmes d’être des actrices majeures de l’IVG en ville.

Résumé / Abstract : Objectives: identify the number of liberal midwives in Savoie, Haute Savoie and Isère performing medical abortion. Identify motivations and impediments of medical termination of pregnancies in towns and cities. Methods: this is a descriptive and prospective study, carried out by a Savoie, Haute Savoie and Isère midwives survey, registered to midwives council. Results: Among 239 surveys sent, 152 have been included in this study. 4.6% of « savoyardes », « hautes savoyardes » and « iséroises » midwives sample perform medical abortion in town. The main motivations for them to do so are overall monitoring of patients (53.4%) and prompt attention to give appropriate cares (54.1%). According to these midwives, impediments are lack of availability (32.2%), administrative burden (30%), concerns due to eventual complications (30.1%) and lack of training offers (29.5%). 52.4% of the midwives who do not perform abortion think about including this practice in their offices. Conclusion: Medical abortions by liberal midwives are increasing. However, the concerns of this practice are diverse. By given credits to midwives skills, strengthen training offers and promoting hospital/cities collaboration it would allow midwives to be major players in the abortion field.