La figure gnostique du Christ selon Michel Henry / Armel Fabrice Bongo ; sous la direction de Jean-Paul Resweber

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Henry -- Michel -- 1922-2002 -- Critique et interprétation

Jésus-Christ -- Interprétations gnostiques

Phénoménologie

Classification Dewey : 142.7

Resweber, Jean-Paul (1941-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Mouchtouris, Antigone (1951-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Mboukou, Rigobert Jean Serge (1970-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Boubeker, Ahmed (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université de Lorraine (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale SLTC - Sociétés, Langages, Temps, Connaissances (Lorraine) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire lorrain de sciences sociales (Metz) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La question du Christ est au cœur de la philosophie henryenne. Loin de la considérer comme une problématique exclusivement réservée à la trilogie, où Michel HENRY analyse de fond en comble sa philosophie du christianisme, la question du Christ, au contraire, traverse toute sa philosophie, ce depuis ses écrits de jeunesse jusqu’à sa trilogie composée de C’est moi la vérité, Incarnation et Paroles du Christ. La radicalité de la phénoménologie henryenne s’ouvre à l’anthropologie dans le triptyque. Le Christ henryen est dès lors porteur d’une double vérité, à savoir : primo, la vérité de Dieu, dans la mesure où il fait connaître Dieu ; secundo, la vérité de l’homme, dans la mesure où il rend compte de la condition véritable de l’homme qui est celle de la filiation divine. Connaître l’homme, c’est le connaître à partir du Christ. Telle est notre problématique de départ témoignant le Christ comme vérité de l’homme. Et, connaître l’homme, c’est connaître qu’il est le fils de Dieu. Le Christ comme condition de la filialité divine de l’homme. Alors, l’originalité du Christ de Michel HENRY est de montrer que l’homme est fils de Dieu, et de faire découvrir ou redécouvrir la filiation divine de l’homme. Comment le Christ donne-t-il la filiation divine à l’homme ? Cette question pose indubitablement notre hypothèse de départ de la centralité du Christ dans toutes les relations de l’homme, ce qui ouvre à l’hypothèse du Christ comme médiateur par excellence de l’homme. Il est médiateur de l’homme avec Dieu, avec autrui et avec soi-même.Enfin, Michel HENRY nous présente un Christ ternaire ou triangulaire. Autrement dit, le Christ de Michel HENRY est à la fois un Christ éthique, un Christ mystique, et un Christ phénoménologique.

Résumé / Abstract : The question of Christ is at the heart of henryan philosophy. Far from considering it as a problem exclusively reserved for the trilogy, where Michel HENRY fully analyzes his philosophy of christianity, the question of Christ, on the contrary, crosses all his philosophy, from his early writings to his trilogy composed of It is me the truth, Incarnation and Words of Christ. The radicality of henryan phenomenology opens up to anthropology in the triptych. Christ henryen is therefore bearer of a double truth, namely : firt, the truth of God, to the extent that he makes God known ; second, the truth of man, insofar as he accounts for the true condition of man which is that of his divine parentage. To know man is to know him from Christ. This is our initial problem bearing witness to Christ as the truth of man. And to know man is to know that he is the son of God. Christ as a condition of man’s divine filiality. So the originality of Michel HENRY’s Christ is to show that man is son of God, and to make discover or rediscover the divine parentage of man. How does Christ grant divine parentage to man ? This question undoubtedly raises our hypothesis of the departure of the centrality of Christ in all human relations, which opens up to the hypothesis of Christ as the mediator of man. He is a mediator of man with God, with others and with oneself. Finally, Michel HENRY presents us with a ternary or triangular Christ. In other words, Michel HENRY’s Christ is both an ethical Christ, a mystical Christ, and a phenomenological Christ.