Syndicats de salariés et performance des entreprises / Fabien-Antoine Dugardin ; sous la direction de Édith Ginglinger

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Syndicats d'entreprise

Efficacité de l'organisation

Égalité des sexes

Disparités des salaires

Classification Dewey : 658.3

Ginglinger, Édith (1959-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Dumontier, Pascal (1956-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Aubert, Nicolas (1978-.... ; Docteur en sciences de gestion) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Derrien, François (1972-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Serve, Stéphanie (Membre du jury / opponent)

Université de Recherche Paris Sciences et Lettres (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole doctorale SDOSE (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Dauphine Recherches en management (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Université Paris Dauphine-PSL (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : Les syndicats assurent la représentation salariale et permettent ainsi l’action collective des employés. Ce manuscrit aborde l’effet des syndicats sur la performance des entreprises et les réponses que les entreprises mettent en place en réponse à l’activité syndicale. Le premier chapitre montre que l’effet des syndicats sur la performance des entreprises dépend du nombre et du type de syndicats présents dans les entreprises. Par rapport à un syndicat unique, la présence de plusieurs syndicats diminue la rentabilité des entreprises car l’augmentation des salaires est plus forteque l’augmentation de la productivité du travail. Le second chapitre traite du lien entre lissage des résultats et présence syndicale. Le lissage des résultats réduit la prime salariale liée à la présence syndicale, en diminuant le risque perçu par les syndicats sur la pérennité de l’emploi. Enfin, le troisième chapitre montre que la pratique d’écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, en tant que méthode d’individualisation des rémunérations, permet de limiter l’influence des syndicats au sein des entreprises.

Résumé / Abstract : Labor unions provide workers representation and thus allow the collective action of the employees. This thesis discusses the effect of labor unions on the performance of firms and the responses that firms put in place in response to labor unions activity. The first chapter shows that the effect of labor unions on the performance of firms depends on the number and type of labor unions in the firms. Compared to a single labor union, the presence of several labor unions decreases the profitability of firms because the increase in wages is stronger than the increase in labor productivity. The second chapter focuses on the link between income smoothing and labor unions. Income smoothing reduces the union wage premium by reducing the risk perceived by labor unions on the sustainability of employment. Finally, the third chapter shows that gender pay gap, as a method for individualizing remuneration, limits the influence of labor unions within firms.