Microarhaeological observation on the neolithic architectural structures and cultural landscape of Sumaki Höyük / Savaş Sarialtun ; sous la direction de Catherine Perlès

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Archéologie sociale -- Haute Mésopotamie

Architecture préhistorique -- Haute Mésopotamie

Néolithique -- Haute Mésopotamie

Classification Dewey : 930

Perlès, Catherine (1948-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Mouralis, Damase (1974-) (Président du jury de soutenance / praeses)

Courty-Fedoroff, Marie-Agnès (1956-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Vieugué, Julien (1983-....) (Membre du jury / opponent)

Erim-Özdoğan, Aslı (Membre du jury / opponent)

Daune-Le Brun, Odile (Membre du jury / opponent)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Université Paris Nanterre) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Préhistoire et Technologie (Université de Paris Nanterre) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Préhistoire et Technologie (Université de Paris Nanterre) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L'espace est une construction personnelle qui peut évoluer sous l'influence de la structure sociale et de l'environnement physique. Différents modèles rendent compte des relations entre l"environnement, lmes personnes et l'espace. Parmi ces différents modèles, les aspects physiques et socio-culturel sont prééminents. Cette relation mutuelle a été au centre de l'attention continue des sciences de l'archéologie et de la géographie. Les découvertes archéologiques sont étayées par des méthodes de datation absolue et des études interdisciplinaires, et des modèles paléo-environnement peuvent être construits.En termes archéologiques, les déterminations de l'espace de vie sont généralement basées sur des données architecturales. Les constructions, sont l'un des témoins les plus tangibles et les plus clairs que nous ont laissés les communautés passées. Dans le contexte architectural, les études spatiales sont les outils les plus importants utilisés pour comprendre les pratiques quotidiennes, les structures sociales et l’organısatıon des communautés passées Les traditions architecturales sont basées sur une relation bidirectionnelle à court et à long terme entre l'homme et l'espace. Le lieu est aussi le résultat des expériences sociales et/ou des solutions de crise socio-économique. Les nouvelles fouilles et recherches menées dans les sites néolithiques en Haute Mésopotamie nous ont donné des informations variées. Ces nouvelles données complètent l’information existante, mais conduisent également à une vision renouvelée du Néolithique dans cette région. Ainsi, dans l’archéologie préhitorique le Proche-Orient, mais surtout de Haute Mésopotamie, il est nécessaire d'apporter des changements à des concepts acceptés de longue date. L'objectif de cette thèse est de s'appuyer sur les données architecturales de l’habitation néolithique de Sumaki Höyük pour débattre sur le processus de mouvement culturel en Haute Mésopotamie et son environnement proche entre les années 8000-7000 BP.

Résumé / Abstract : Space is a means of self-expression and evolves under the influence of social structure and environment. The environment-human-space relationship can be examined by using different models. Among them, the physical aspect and the socio-cultural aspect are dominant. This mutual relationship has always been a focal point for archaeology and geographical sciences. Supporting archaeological finds with absolute dating methods and interdisciplinary studies may lead to establishing paleo-environmental models for various periods and may also help to define external physical factors affecting social structures. Constructions, one of the tangible cultural items, are also one of the most evident visible remains of past societies. The investigation of the space in the architectural context is the most important tool used to understand the daily practices of past communities, their social structure and also their organization. The architectural traditions created by the communities are based on the matured two-way relationship of the relationship that man constructs with space in a short and long run. The structure is also a solution to social consequences and/or a socio-economic crisis. New excavations and researches carried out in Neolithic settlements of the Upper Mesopotamia have provided various informations. This increase in knowledge has been led to a very different pattern emerging as well as complementing the missing aspects of current information. Thus, in prehistoric archaeology of the Near East, but especially for Upper Mesopotamia, it become necessary to make some changes in long-accepted concepts. This study is about participating in the discussions about the cultural mobility process in Upper Mesopotamia and its surroundings between 8000 - 7000 BC with the architectural data of Sumaki Höyük Neolithic settlement.