Un manageur de contextes résolvant les conflits entre les points de vue des concepteurs / the Can Do ; sous la direction de Nhan Le Thanh

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Informatique omniprésente

Systèmes adaptatifs (informatique)

Informatique sensible au contexte

Le Thanh, Nhan (1952-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Sander, Peter (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Brézillon, Patrick (1949-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Nguyen, Thanh Binh (1975-.... ; professeur d'informatique) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Shariat Ghodous, Parisa (1965-....) (Membre du jury / opponent)

Rey, Gaëtan (1977-....) (Membre du jury / opponent)

Tigli, Jean-Yves (Membre du jury / opponent)

Université Côte d'Azur (2015-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université de Nice (1965-2019) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Laboratoire Informatique, signaux et systèmes (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : De nos jours, les systèmes auto-adaptatifs (AAS) sont devenus des éléments essentiels pour piloter les applications dans le domaine de l’informatique ambiante. Ils offrent des capacités d'autoadaptation dynamique de leurs comportements en réponse aux situations contextuelles et aux besoins actuels de l'utilisateur. Cette thèse vise à proposer des solutions pour surmonter les défis de développement des systèmes autoadaptatif tels que la modélisation et la gestion du contexte pour ces systèmes et l'amélioration de leur capacité d'adaptation. L’étude se concentre sur deux aspects : la séparation des préoccupations contextuelles dans la modélisation du contexte et l'amélioration de la réactivité du système auto-adaptatif. Pour séparer les préoccupations contextuelles, nous introduisons la notion de points de vue indépendants et fournissons un mécanisme pour les utiliser dans le processus de modélisation du contexte. Ce mécanisme simplifie également la tâche du concepteur car il lui permet de se concentrer uniquement sur son domaine d'expertise pour modéliser sa préoccupation contextuelle (son point de vue). Pour améliorer la réactivité de SAS, nous fournissons un nouveau modèle d'architecture utilisant un manager de contextes (MC) pour prendre en charge le système auto-adaptatif dans le traitement du contexte. Dans cette architecture, le MC se concentre sur l'identification de la situation contextuelle actuelle, en fonction des points de vue spécifiques dont il a la charge, dans le but de déployer les règles d'adaptation adapter à cette situation. Le SAS n’a alors plus qu’à gérer un ensemble de règles limité, déjà adapté à la situation courante. Dans notre approche, chaque point de vue spécifique a été construit indépendamment des autres par des concepteurs différents. Chaque point de vue correspond à une préoccupation particulière, et il convient d’utiliser plusieurs points de vue en même temps pour répondre à tous les scénarios usages. Par conséquent, les possibilités de conflit entre les points de vue, à un moment donné, existent. Néanmoins, il est impossible de résoudre les conflits entre les points de vue au moment de la conception parce que nous ne sommes pas en mesure de prévoir tous les scénarios d’usages, les combinaisons de points de vue dépendant de l'emplacement, de l'activité, de la réglementation et des choix de l'utilisateur. C'est pourquoi nous proposons plusieurs solutions pour détecter et résoudre les conflits entre les points de vue dans le manager de contextes.

Résumé / Abstract : Presently, self-adaptive systems (SAS) have become an essential feature in ubiquitous computing applications. They provide a capable of dynamically self-adapting their behavior in response to the user’s current situation and needs. This thesis aims at providing several solutions for overcoming challenges on the development of selfadaptive system such as context modeling, context handling and improving adaptation ability. Our study focuses on two aspects: separating contextual concerns in context modeling and improving the responsiveness of self-adaptive system. To separate contextual concerns, we introduce the notion of independent viewpoints and provide a mechanism to use them for the context modeling process. This mechanism also simplifies the designers’ task because it allows the designers to focus only on their expertise domain to modeling their contextual concern. To improve the responsiveness of SAS, we provide a new architectural pattern using context-aware management (CAM) to support self-adaptive system in handling context. In this architecture, the CAM focuses on the current context identification according to the specific viewpoints which it is in charge of, having the goal to deploy the adaptation rules to this situation. The SAS only has to manage a limited set of rules, already adapted to the current situation. In our approach, each specific viewpoint was built independently by different designers. Each viewpoint is related to a different scenario setup, but they might operate in one system at the same time. Therefore, the possibilities of conflict between viewpoints at one time always exist. Nevertheless, it is impossible to solve conflicts between viewpoints at design time because we are not able to predict all the users’ scenarios and the combinations of viewpoints because they depend on the location, activity, regulation and user’s choice. Therefore, we propose several solutions to detect and solve the conflicts between viewpoints in the context-aware management layer.