La poétique de la fantaisie dans l'oeuvre de Romain Gary / Amal Jarrahi ; sous la direction de Philippe Jousset et de Mustapha Trabelsi

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Gary -- Romain -- 1914-1980

Fantaisie

Imaginaire (philosophie)

Analyse du discours narratif

Jousset, Philippe (Directeur de thèse / thesis advisor)

Trabelsi, Mustapha (Directeur de thèse / thesis advisor)

Seoud, Amor (Président du jury de soutenance / praeses)

Messili-Ben Aziza, Zouhour (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Chaudier, Stéphane (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mariette-Clot, Catherine (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Sfax (Tunisie) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

Ecole Doctorale Langues, Lettres et Arts (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre interdisciplinaire d'étude des littératures (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : Dans l’œuvre de Romain Gary, l’imagination revêt un aspect complexe. Elle varie selon les multiples postures adoptées par l’écrivain. Le caractère protéiforme de l’imagination nous appelle donc à considérer ses multiples formes, même les plus excentriques. C’est dans les méandres de la « folle du logis » que nous rencontrons la fantaisie. Elle prend l’aspect d’une défense du rire, de la légèreté et de la liberté créatrice. La fantaisie chez Gary se manifeste également dans la création et l’invention des images mentales qui se déploient à travers le fantastique, le féerique, la folie et le fantasme. En décloisonnant les frontières entre la réalité et l’imagination, la fantaisie remet en question les conventions, interroge le langage en le détournant. Le jeu parodique est poussé dans ses derniers retranchements chez Gary. Cette hypothèse de lecture se confirme par la publication tardive du Vin des morts qui dévoile un visage encore méconnu de l’écrivain. En effet, l’univers sombre des ténèbres, semblable à l’atmosphère macabre du Roi Peste de Poe, nous appelle à mettre en exergue l’imagination excentrique de l’écrivain en herbe, et que nous retrouvons plus tard dans Pseudo. La fe masque de la folie et « l’effervescence de la jeunesse » nous portent à considérer l’excentricité comme une réaction à un contexte décadent. Paradoxalement, le rire fantaisiste chez Gary se heurte à une réalité consternante et laisse souvent entrevoir l’angoisse implacable de l’écrivain.

Résumé / Abstract : In the work of Romain Gary, the imagination takes on a complex aspect. It varies according to the multiple positions adopted by the writer. The multidimensional character of the imagination therefore calls us to consider its multiple forms, even the most eccentric. It is in the meanders (the complexities) of the "chattered mind" that we meet fancy. It takes on the appearance of a defense of laughter, lightness and creative freedom. Gary's fancy is also manifested in the creation and invention of mental images that unfold through the fantasy, the madness and the magical world. By bringing together the boundaries between reality and imagination, fancy challenges conventions, interrogates language by diverting it. Parody play is pushed to its limits by Gary. This hypothesis of reading is confirmed by the late publication of Le Vin des morts” (the Wine of the Dead) which reveals a face still unknown to the writer. Indeed, the dark universe of gloom, similar to the macabre atmosphere of King Pest of Poe, calls us to highlight the eccentric imagination of the aspiring writer, whjch we find later in Pseudo. The mask of madness and the "effervescence of youth" lead us to consider eccentricity as a reaction to a decaying background. Paradoxically, Gary's whimsical laughter comes up against an appalling reality and often reveals the writer's relentless anguish.