Etude de la complexité des environnements d'apprentissage et d'enseignement LANSAD pour la conception, la mise en place et l'évaluation d'un dispositif en anglais / Aude Labetoulle ; sous la direction de Annick Rivens Mompean et de Jean-Claude Bertin

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Anglais (langue) -- Étude et enseignement (supérieur)

Langues

Rivens Mompean, Annick (1965-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bertin, Jean-Claude (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Nissen, Elke (Président du jury de soutenance / praeses)

Sarré, Cédric (1974-....) (Membre du jury / opponent)

Vanderplank, Robert (Membre du jury / opponent)

Annoot, Emmanuelle (1964-....) (Membre du jury / opponent)

Université Charles de Gaulle (Lille ; 1971-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Savoirs, textes, langage (Villeneuve d'Ascq, Nord) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Le secteur LANSAD est le premier secteur d’enseignement des langues du supérieur en termes d’effectifs étudiants. Or malgré le dynamisme de la recherche, le praticien reste confronté à un nombre intimidant de questions lorsqu’il s’agit de concevoir une formation. Comment prendre en compte la complexité des environnements d’apprentissage et d’enseignement LANSAD pour concevoir et évaluer une formation ? Cette thèse sert deux objectifs : proposer une méthodologie pour mettre en place et évaluer une formation LANSAD d’une part, et contribuer à la caractérisation du secteur d’autre part. Pour ce faire, une recherche-action est menée, décrites ici en deux parties. Dans un premier temps, nous définissons le « dispositif d’anglais LANSAD ». A cette occasion, plusieurs disciplines, théories et méthodologies sont convoquées, telles que l’approche des systèmes dynamiques complexes, la démarche ingénierique ou la didactique des langues. Parallèlement à la définition du dispositif, une méthodologie et des outils qui lui sont spécifiquement adaptés sont proposés, pensés pour faciliter l’analyse des terrains LANSAD. Ainsi, nous présentons une modélisation du dispositif, une grille de questions pour l’analyse des besoins et un tableau de bord pour évaluer la formation. Dans un second temps, la méthodologie et ces outils sont mis à l’épreuve du terrain. Le contexte choisi est celui de la licence de musicologie à l’Université de Lille. Le terrain est analysé, puis un nouveau dispositif est mis en place et évalué. Pour terminer, nous évaluons la pertinence de cette démarche et des outils convoqués, et explorons leurs possibilités de transfert à d’autres contextes d’apprentissage et d’enseignement des langues.

Résumé / Abstract : In France, the LANSOD (LANguage for Specialists of Other Disciplines) sector involves the highest number of students in language higher education. Despite scientific progress, the practitioner who wishes to set up a course is still left struggling with an intimidating number of questions. How can we take into account the complexity of LANSOD learning and teaching environments when conceiving and evaluating a training course? This research project has two objectives: to propose a methodology to set up and evaluate a LANSOD English training course on the one hand, and to contribute to the characterization of the sector on the other hand. With these aims in view, an action-research project is carried out, described here in two parts. First, we define the term “LANSOD English training course.” On this occasion, several disciplines, theories and methodologies are drawn upon, such as the complex dynamic system approach, pedagogic engineering as well as applied linguistics and didactics. Parallel to the definition of the training course, we propose a methodology and tools that are specifically designed to facilitate the analysis of LANSOD environments. For example, we introduce a possible model of the “LANSOD English training course”, a grid of questions to conduct a needs analysis and a scoreboard to evaluate the course. Secondly, the methodology and the tools are put to the test in the undergraduate programme of musicology at the University of Lille. The learning environment is analysed; then a new English course is set up and evaluated. To finish, we assess the relevance of the approach and the tools we selected, as well as determine whether they would be transferable to other language learning and teaching and contexts.