Les microalgues : nouvelles sources de molécules élicitrices pour la santé et la defense des plantes. / Coralie Chuberre ; sous la direction de Maïté Vicré-Gibouin et de Muriel Bardor

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Microalgues

Microalgues benthiques

Plantes -- Protection

Plantes -- Santé

Plantes -- Moyens de défense

Plantes -- Immunologie

Éliciteurs

Classification Dewey : 575

Vicré-Gibouin, Maïté (1972-.... ; enseignante-chercheuse en physiologie végétale) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bardor, Muriel (1974-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Mollet, Jean-Claude (1965-.... ; enseignant-chercheur en physiologie végétale) (Président du jury de soutenance / praeses)

Deleu, Carole (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Daire, Xavier (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Reignault, Philippe (1968-....) (Membre du jury / opponent)

Lounès-Hadj Sahraoui, Anissa (1967-....) (Membre du jury / opponent)

Arkoun, Mustapha (1982-...) (Membre du jury / opponent)

Gügi, Bruno (1958-.... ; enseignant-chercheur en biochimie et biologie moléculaire) (Membre du jury / opponent)

Normandie Université (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Normande de biologie intégrative, santé, environnement (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire de glycobiologie et matrice extracellulaire végétale (Mont Saint-Aignan (Seine-Maritime) ; 2009-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Université de Rouen Normandie (1966-....) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Relation : Les microalgues : nouvelles sources de molécules élicitrices pour la santé et la defense des plantes. / Coralie Chuberre ; sous la direction de Maïté Vicré-Gibouin et de Muriel Bardor / , 2019

Résumé / Abstract : La protection intégrée, qui vise à réduire l’usage des pesticides, est un défi majeur pour l’agriculture du XXIème siècle. Le développement de nouvelles approches agronomiques qui concilient environnement et agriculture est une condition indispensable pour l’agriculture de demain. Dans ce contexte, l’utilisation d’éliciteurs capables de mimer une attaque pathogène et de promouvoir un état de résistance chez les plantes face à des maladies représente une alternative naturelle à la lutte chimique. Ces éliciteurs sont nommés les stimulateurs de défense des plantes (SDP). Ils peuvent provenir de différentes sources et être extraits à partir de macroalgues comme c’est le cas des SDP à base de polysaccharides d’algues tels que la laminarine utilisée pour stimuler l’immunité de plantes agronomiques. Toutefois, l’exploitation de ces ressources dans leur milieu naturel et les difficultés de production liées à leur cycle de développement constituent des freins à leur utilisation. La valorisation des microalgues comme source de SDP pourrait permettre de s’affranchir de ces contraintes. Cependant la recherche et de molécules SDP chez les microalgues est encore peu abordée. Au cours de ce travail, le potentiel d’une culture de microalgue, Phaeodactylum tricornutum, à induire des réactions de défense chez les plantes a été évalué. Un broyat cellulaire a été appliqué sur des plantules d’Arabidopsis thaliana. Le caractère éliciteur de ce broyat a été testé et caractérisé par des approches microscopiques, physiologiques et moléculaires. Les résultats ont montré que les plantes traitées présentaient des niveaux d’expression des gènes PR-1, PAD3, ACS6 et WRKY40 et un niveau de protection contre la bactérie Pseudomonas syringae DC3000 (Pst) plus élevés que les plantes non traitées. De plus, un effet bactéricide in vitro sur la bactérie Pst a été observé. Ces résultats offrent de nouvelles perspectives pour le développement de produits SDP d’origine naturelle capables de protéger les cultures.

Résumé / Abstract : Integrated plant protection, which aims to reduce the use of pesticide, is a major challenge for the agriculture of the 21st century. The development and application of new agronomic approaches is a prerequisite for crop protection in a sustainable agriculture system. In this context, the use of elicitors capable of mimicking a pathogenic attack and promoting a plant resistance state against diseases is a natural alternative to the use of agro-chemicals. These elicitors are also called plant defense stimulators (PDS). These can be obtained from different sources including macroalgae as it the case for the polysaccharide-based PDS laminarin that is currently used for the protection of a number of crops. However, the exploitation of these natural resources and the difficulties of their production due to their development cycle do hamper their use at a large scale. One of the possibilities to overcome these difficulties is the use of microalgae as a source of PDS. But this possibility and the potential of microalgaederived PDS for crop protection are currently under investigated. In the present work, we have used a cell extract from the microalgae Phaeodactylum tricornutum and assessed its defense response-eliciting activities on Arabidopsis thaliana seedlings by using microscopic, physiological and molecular approaches. The results show that treated plants exhibit higher levels of expression of the PR-1, PAD3, ACS6 and WRKY40 genes and a higher level of protection against the pathogenic bacterium Pseudomonas syringae DC3000 (Pst) than nontreated plants. An In vitro antibacterial activity on the Pst bacteria was also observed. Our findings suggest that P. tricornutum cell extracts are able to activate plant immune responses and offer new perspectives for the development of novel plant defense stimulators.