L'hésitation vaccinale et les professionnels de santé : étude des attitudes et pratiques des médecins généralistes, des pédiatres et des pharmaciens vis-à-vis de la vaccination / Fanny Collange ; sous la direction de Pierre Verger

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Mouvements anti-vaccination

Pharmacies d'officine

Couverture vaccinale -- Dissertation universitaire

Refus de la vaccination -- Dissertation universitaire

Infections à papillomavirus -- Dissertation universitaire

Rotavirus -- Dissertation universitaire

Verger, Pierre (Directeur de thèse / thesis advisor)

Brouqui, Philippe (médecin) (Président du jury de soutenance / praeses)

Épaulard, Olivier (1973-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mueller, Judith (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mosnier, Anne (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Vitrome (Marseille) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ce travail visait à identifier, caractériser, quantifier l’hésitation vaccinale des professionnels de santé, à en étudier les potentielles variations géographiques et à vérifier l’adhésion de certains professionnels de santé à l’extension de leurs compétences en matière de vaccination. A partir des données quantitatives recueillies dans le cadre d’un panel de MG de ville en 2014, nous avons estimé la prévalence de l’hésitation vaccinale modérée à forte à 14% dans cette population et constaté qu’elle était plus importante chez les MG de PACA par rapport au reste de la France. A partir des données quantitatives d’une enquête chez les pédiatres des Bouches-du-Rhône en 2016, nous avons montré leur très fort engagement dans la vaccination ainsi qu’une faible hésitation vaccinale mais aussi la présence d’incertitudes ciblées sur le vaccin contre les infections à rotavirus. Nos données qualitatives recueillies en 2016-2017 auprès de pharmaciens de la région PACA montrent qu’ils pouvaient eux aussi être hésitants vis-à-vis de certains vaccins. Par ailleurs, ces pharmaciens n’adhéraient pas tous à l’extension de leurs compétences en matière de vaccination et certains s’inquiétaient des réactions des MG et infirmiers. Nos résultats suggèrent que les expériences des professionnels de santé quant aux maladies à prévention vaccinale et aux effets indésirables des vaccins, leur perception de la balance bénéfices/risques des vaccins, leur confiance dans les autorités de santé et leur confiance dans leurs capacités, peuvent être déterminantes dans les recommandations ou conseils qu’ils prodiguent à leurs patients.

Résumé / Abstract : This work aimed to identify, characterize, quantify health professionals’ vaccine hesitancy and investigate its potential geographical variations, as well as to study the adherence of certain health professionals to the extension of their role in the field of vaccination. Based on quantitative data collected in a panel of general practitioners in 2014, we estimated the prevalence of moderate to high vaccine hesitancy at 14% in this population; we found that it was higher among general practitioners in Southeastern France than in the rest of France. Based on quantitative data from a survey of pediatricians in the département “Bouches-du-Rhône” in 2016, we observed their very high engagement in vaccinating their patients, and their low level of vaccine hesitancy; we also found some uncertainties regarding the Rotavirus vaccine. Our qualitative data collected in 2016-17 among pharmacists in Southeastern France, show that some of them are also hesitant about certain vaccines. Moreover, not all of pharmacists supported the extension of their vaccination role and some had concerns about general practitioners and nurses reactions. Overall, our results suggest that health professional experiences of vaccine-preventable diseases and adverse vaccine reactions, their perception of the benefit/risk balance of vaccines, their trust in health authorities and confidence in their capabilities (self-efficacy), can influence their recommendations of vaccines to their patients; vaccine controversies in the past decades have had an impact on their perceptions of vaccines.