La communication numérique des institutions culturelles : le musée d'ethnologie et la médiation de la mémoire sociale via Facebook / Ferdaous Louhichi ; sous la direction de Marie-Pierre Fourquet-Courbet

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Technologies de l'information et de la communication

Réseaux sociaux

Ethnologie

Fourquet-Courbet, Marie-Pierre (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Rasse, Paul (Président du jury de soutenance / praeses)

Poli, Marie-Sylvie (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Pascual Espuny, Céline (1975-....) (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (2012-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Notre thèse explore la communication numérique des institutions culturelles via les réseaux sociaux, se penche en particulier sur la médiation de la mémoire sociale des musées d'ethnologie via facebook. L'objectif est de questionner la façon de médiation culturelle sur les réseaux sociaux : comprendre le processus de co-construction de la mémoire sociale issu de la dynamique des interactions numériques entre producteurs et récepteurs. Nous nous penchons sur la médiation et l’intermédiation de la mémoire sociale dans le cas de trois musées d’ethnologie. À partir d'une approche pluridisciplinaire en SIC, le musée d’ethnologie est envisagé comme institution culturelle, un média et un espace de médiation sociale et culturelle. En passant de la communication de masse à une communication numérique, créant une dynamique de coproduction de sens et de mémoire, les musées passent de la médiation à l'intermédiation culturelle. Notre démarche compréhensive et herméneutique, s'intéresse aux acteurs produisant les discours sur facebook, musées et internautes. Corpus constitué par une triangulation méthodologique. Nos analyses thématique, sémantique et cognitivo-discursive montrent que le musée d'ethnologie comme lieu ouvert de savoirs et d'idée, où les internautes sont des publics et acteurs. Les réseaux sociaux, outils de médiation et d'intermédiation de la mémoire sociale permettent une dynamique de coproduction de connaissances. L'originalité de la thèse est l'étude de la dynamique de médiation numérique dans des contextes sociohistoriques et sociopolitiques variés. Permet l'élargissement de la problématique de la médiation et la communication à l'intermédiation et la coproduction.

Résumé / Abstract : Our thesis explores the digital communication of cultural institutions via social networks, and focuses in particular, on the mediation of the social memory in museums of ethnology via facebook. The objective is to question the way of cultural mediation on social networks : to understand the process of co-construction of social memory resulting from the dynamics of digital interactions between producers and receivers as Internet users. We focus on the mediation and intermediation of social memory in the case of three ethnology museums. Based on a multidisciplinary approach in SIC, the ethnology museum is considered as a cultural institution, a media and a social and cultural mediation area. By moving from mass communication to digital communication, creating a dynamic of co-production of meaning and memory, museums are moving from mediation to cultural intermediation. Our comprehensive and hermeneutic approach, is interested in the actors producing the speeches on facebook, museums and Internet users. Corpus constituted by a methodological triangulation. Our thematic, semantic and cognitive-discursive analyzes show that the ethnology museum is an open place of knowledge and ideas, where Internet users are public and actors. Social networks, as tools of mediation and intermediation of the social memory allow a dynamic of co-production of knowledge. The originality of the thesis is the study of the dynamics of digital mediation in various sociohistorical and socio-political contexts. That is allows the expansion of the problematic of the mediation and communication to the intermediation and co-production.