Les élites du Développement Economique Local : Cas de Foumban au Cameroun / Laure Frisa ; sous la direction de Philippe Hermel

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Économie régionale -- Foumban (Cameroun)

Aménagement du territoire -- Foumban (Cameroun)

Microentreprises -- Foumban (Cameroun)

Classification Dewey : 338.916

Hermel, Philippe (Directeur de thèse / thesis advisor)

Coleno, François-Christophe (Président du jury de soutenance / praeses)

Aliouat, Boualem (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Donsimoni, Myriam (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Nekka, Hadj (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Saclay (2015-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire de recherche en management (Guyancourt, Yvelines) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Laboratoire de recherche en management (Guyancourt, Yvelines) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : En Afrique subsaharienne (ASS), les élites locales sont les acteurs décisifs de l’émergence de l’économie locale. Elles doivent permettre la valorisation des ressources territoriales, la mise en place de règles du jeu, la constitution des entreprises et des acteurs. L’existence d’élites locales est en ce sens un facteur de réussite du DEL.Dans cette thèse, nous nous demandons quels sont les fonctions, les capacités et les comportements de ces élites du DEL, aussi diverses qu’elles puissent être. Nous avons réalisé une étude de cas sur le territoire de Foumban au Cameroun. Nous avons choisi d’utiliser une méthode qualitative passant par trois étapes : le développement d’un concept et de critères de repérage des élites du DEL, leur identification à Foumban et la conduite d’entretiens semi-directifs en face-à-face avec les élites identifiées.Nous expliquons dans cette thèse que le DEL en ASS est un processus qui repose sur les dynamiques d’une multitude d’élites locales, qui, à travers leurs actions et leurs interactions, construisent les capacités des territoires. Les élites du DEL sont des individus pluriels qui poursuivent leurs intérêts et qui usent de leur pouvoir. Elles réalisent un travail institutionnel et modifient les règles du jeu, intentionnellement ou non. Elles ne sont pas les dirigeants formels, mais sont certains acteurs qui sont fonctionnels, qui sont à l’origine du changement et qui permettent de révéler le potentiel du territoire.Elles exercent deux fonctions essentielles au DEL: l’activation, c’est-à-dire la mobilisation des parties prenantes, et l’expertise, c’est-à-dire l’identification de solutions pour valoriser les ressources territoriales.A Foumban, nous avons observé que les élites du DEL mettent en oeuvre des actions concrètes et s’appuient sur des capacités leur permettant de réussir à mettre en oeuvre leurs fonctions. Nous avons également remarqué d’importantes divergences d’opinions entre les élites, par exemple sur l’impact des communautés sur le développement local et sur le type d’approche du DEL à adopter : top-down ou bottom-up.Contrairement aux pratiques occidentales qui mettent en avant la coopération entre les acteurs, nous montrons que, dans un contexte de développement et de transition, la transformation du local en territoire passe par l’existence d’une biodiversité d’élites locales en compétition qui créent, modifient et sélectionnent les institutions au cours de vives négociations et de multiples confrontations. Les élites font alors avancer les débats essentiels. Toutes les idées sont négociables jusqu’à atteindre une situation stable.Nous avons également mis en lumière l’existence d’un consensus sur un sujet essentiel pour le DEL, l’importance des Très Petites Entreprises. Elles sont capables de réconcilier l’économie communautaire et l’économie commerciale. Ce consensus montre que, derrière leur diversité et leurs confrontations, les élites du DEL partagent certaines valeurs et qu’il existe une certaine conscience collective sur la stratégie gagnante.

Résumé / Abstract : In subsaharan Africa (SSA) the local elite is the key player of local economic emergence. The elite of LED must lead to the valorisation of territorial ressources, to the setting-up of the rules of the game, to the creation of local firms and local players. The existence of local elite is therefore a success factor of LED.In this thesis, we have investigated the functions, the capacities and the behaviours, opinions and practices of the various members of the local elite of LED. We have conducted a qualitative research with the case study in Foumban, Cameroon. Our methodology was organised in three main steps: development of a concept and of identification criterias of the elite of LED; identification of this elite in Foumban; face-to-face interviews with the elite.As we explain in this thesis, LED in SSA is a process that requires a variety of local elite who build the capacities of territories through its actions and interactions. The elite of LED is made by individuals, pursuing their own interests, and using their powers. They are doing an institutional work and they are changing the rules of the game intentionally or not. They are not the official players, but only those functional players able to unlock the territorial potential through two main actions: the activation, that aims at mobilizing stakeholders and the expertise, that aims at imagining solutions to generate the territorial ressources.In Foumban, we have observed that the elite of LED we identified is conducting concrete actions and in doing so relies on capacities to implemt its LED functions. We also have noticed strong differences among the opinions of the elite of LED, for example about the issue of the impact of communities on development, about the territory as a container or a recipient of resources, or about bottom-up vs. top-down LED approach.Unlike the Western approach of LED promoting the cooperation between the main stakeholders, we have highlighted that in a context of development and transition, the transformation of local level into a productive territory needs the intervention of a “biodiversity” of local elite in competition. Its multiple confrontations and difficult negotiations enable the creation, the change and the selection of performing institutions. The local elite of LED is debating about the future : all ideas can be expressed and are negotiable until a stable situation has been reached.In Foumban, we also have identified a consensus within the elite on a key issue: the importance of the Very Small Firms for local development. This consensus shows that behind differences and competitions, the local elite shares some values and that a certain collective awareness does exist about the winning strategy.