Rôle du TNFR2 exprimé par les lymphocytes T régulateurs au cours de l'immunodépression post septique / Benjamin Gaborit ; sous la direction de Karim Asehnoune

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Sepsis

Lymphocytes T

Immunosuppression

Asehnoune, Karim (Directeur de thèse / thesis advisor)

Salomon, Benoît (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Roquilly, Antoine (1980-) (Membre du jury / opponent)

Monneret, Guillaume (1967-....) (Membre du jury / opponent)

Bessis, Natacha (Membre du jury / opponent)

Université de Nantes (1962-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Biologie-Santé (Rennes) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Bretagne Loire (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : Le sepsis est fréquemment responsable d’une immunosuppression induite par l'inflammation, qui est une cause importante de pneumonie acquise à l'hôpital. Une altération sévère des lymphocytes CD4+ est une caractéristique de l'IS post-septique. Nous avons cherché à déterminer comment les cellules Treg modifient les lymphocytes T CD4+ et leur rôle dans l’augmentation de susceptibilité de l’hôte à une pneumopathie bactérienne secondaire. Tout d'abord, nous avons montré dans la souris que le ratio Treg (lymphocytes Treg/CD4+) est augmenté pendant le sepsis par une diminution importante des lymphocytes T CD4+ plutôt que par une augmentation du nombre de Treg. Les Treg provenant d'animaux septiques présentaient un phénotype activé (expression CTLA4). En utilisant des souris DEREG et OTII, nous avons confirmé que les Treg au cours du sepsis contribuaient à une altération des lymphocytes T CD4+ et altéraient les défenses contre une pneumopathie secondaire.

Résumé / Abstract : Sepsis causes inflammation-induced immunosuppression (IS), which is an important cause of hospital-acquired pneumonia. A severe depletion of the CD4+ lymphocytes compartment is a hallmark of post-septic IS and we sought to investigate whether and how Treg cells alter the CD4+ T cell compartment and render the septic host prone to a secondary bacterial pneumonia. First we showed in mice that the Treg ratio (Treg/CD4+ T lymphocytes) is enhanced during sepsis through a dramatic decrease of CD4+ T cells rather than an increased number of Treg. Treg from septic animals presented an activated phenotype (CTLA4 expression). Using DEREG and OTII mice, we confirmed that Treg induce a CD4+ T cell impairment and alter the defenses against pneumonia.