Rythme de parole dans l'interaction langagière : bénéfice d'un entraînement rythmique musical chez l'enfant sourd / Céline Hidalgo ; sous la direction de Noël Nguyen et de Daniele Schön

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Perception de la parole

Enfants sourds

Rythme

Implants cochléaires

Conversation

Nguyen, Noël (Directeur de thèse / thesis advisor)

Schön, Daniele (1972-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Schwartz, Jean-Luc (1958-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Tillmann, Barbara (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Gratier, Maya (1973-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire Parole et langage (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Institut des neurosciences des systèmes (Marseille) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : La musique et la parole possèdent toutes deux un degré d’organisation temporelle i.e. de régularité dans le temps. Les stimuli de nature rythmique ont la particularité de pouvoir être anticipés par le cerveau et des études en linguistique et neurosciences ont montré que plus le cerveau est capable d’anticiper les évènements auditifs, meilleure est la qualité du traitement des stimuli. Les enfants sourds, bien que bénéficiant d’un input auditif de plus en plus précis grâce aux implants cochléaires et d’une prise en charge précoce, n’atteignent pas des niveaux de langage homogènes et souffrent de difficultés de perception en milieux bruyants ou lors de conversations. La situation conversationnelle présente un contexte complexe, nécessitant l’activation de la voie audio-motrice pour anticiper et s’adapter aux variations de la parole de son interlocuteur notamment au niveau temporel. Dans ce travail de thèse, nous avons cherché à analyser, grâce à des mesures électrophysiologiques et comportementales, si un entrainement rythmique actif de 30 minutes, pouvait avoir un effet sur les capacités de perception et d’accommodation temporelles de l’enfant sourd dans une tâche de dénomination en alternance avec un partenaire virtuel. Nous avons également testé les capacités rythmiques de ces enfants à différents niveaux de complexités. Les résultats montrent que les enfants sourds souffrent de difficultés à structurer les événements acoustiques selon différent niveaux de hiérarchie mais qu’un entrainement rythmique de 30 minutes versus une stimulation auditive, permet d’améliorer leurs compétences de perception et de production temporelles de la parole dans une situation d’interaction.

Résumé / Abstract : Music and speech both possess a certain degree of temporal organization i.e. a certain degree of regularity across time. Studies in linguistics and neuroscience have shown that the brain can extract regularities and use them to anticipate the forthcoming stimuli. It is furthermore established that the better the brain is able to anticipate auditory events, the better the quality of stimulus processing. Deaf children benefit from more and more precise auditory inputs due to advances in cochlear implants development, together with early rehabilitation interventions. However, a great majority of them do not achieve consistent language levels and have strong difficulties in noisy environments or conversations. The conversational situation presents a complex context, requiring the activation of the audio-motor path to anticipate and adapt to the variations of the speech of its interlocutor notably at the temporal level. In this thesis work, we have investigated the temporal perception and accommodation capacities of deaf children in a naming task alternating with a virtual partner, at both behavioral and electrophysiological levels. We have also tested whether an active rhythmic training lasting 30 minutes, could enhance these conversational abilities. Then, we have investigated the rhythmic abilities of these children at different levels complexities. The results show that deaf children suffer from difficulties in structuring acoustic events according to different levels of hierarchy but that a rhythmic training of 30 minutes versus an auditory stimulation, makes it possible to improve their skills of temporal perception and production of speech in a situation of interaction.