Policy change or values change? The evolution of the environmental behavior of large-scale soybean producers in Mato Grasso, Brazil / Martin Delaroche ; sous la direction de François-Michel Le Tourneau et de Daniel H. Cole

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Politique de l'environnement -- Brésil

Soja -- Brésil -- Mato Grosso (Brésil ; État)

Agriculture industrialisée -- Brésil -- Mato Grosso (Brésil ; État)

Déboisement -- Brésil -- Mato Grosso (Brésil ; État)

Utilisation du sol -- Brésil -- Mato Grosso (Brésil ; État)

Amazonie (Brésil)

Le Tourneau, François-Michel (1972-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Cole, Daniel H. (Directeur de thèse / thesis advisor)

Brondízio, Eduardo S. (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Dubreuil, Vincent (19..-....) (Membre du jury / opponent)

MacLean, Lauren M. (Membre du jury / opponent)

Costa Gurgel, Angelo (Membre du jury / opponent)

Université Sorbonne Paris Cité (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Indiana university (Bloomington, Indiana) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La production de commodities continue de s’étendre dans le monde. Historiquement, ces aires de production ont créé des opportunités économiques mais ont également eu des implications sociales et environnementales discutables. En 40 ans, l'État du Mato Grosso est devenu le principal producteur de soja du Brésil, représentant un quart de la production brésilienne et de 9% de la production mondiale, une expansion fulgurante vivement critiquée pour avoir causé des taux élevés de déforestation. Cette production est le résultat de petits exploitants agricoles qui ont émigré du sud du Brésil dans les années 1970 pour devenir aujourd'hui des grands producteurs de soja. Bien que les politiques environnementales adoptées dans les années 2000 aient réduit la déforestation, l’interaction entre ces politiques, les conditions de marché, la technologie agricole et l’évolution des valeurs des producteurs n’est pas claire. Quels sont les éléments constitutifs du comportement environnemental de ces producteurs et comment expliquer son changement ? Afin d’examiner cette évolution, nous avons choisi une approche multi-méthodes fondée sur une enquête de terrain comprenant 104 entretiens semi-structurés avec des producteurs, ainsi que des données quantitatives (changement d’utilisation des sols et analyse statistique). Bien que ce changement de comportement soit en partie lié aux conditions de marché et aux politiques environnementales, nous démontrons que l’identité techno-culturelle et les valeurs pro-environnementales de ces producteurs ont contribué de manière significative à ce changement. Cette thèse contient des enseignements précieux pour comprendre les mécanismes complexes susceptibles de limiter l'impact environnemental des futures frontières agricoles.

Résumé / Abstract : Commodity production keeps expanding around the world. Past areas of commodity production have provided economic opportunities, but mixed social and environmental outcomes. In 40 years, Mato Grosso state has turned into the largest Brazilian soybean producer, representing a quarter of the country’s and 9% of the world’s production. Criticism of deforestation outcomes abounded. Much of that production was the result of smallholder farmers who migrated from southern Brazil in the 1970s and turned today into large-scale soybean producers. While environmental policies since the mid-2000s contributed to deforestation reduction in the region, the interplay between these policies, market conditions, technology and changing farmers’ values is unclear. What constitutes the environmental behavior of these producers and what explains that it evolves over time? To examine this evolution, I used a multi-methods approach based on extensive field research, 104 semi-structured interviews with producers, and quantitative data (land-use change and statistical analysis). Although the behavioral change of large-scale soybean producers has partly to do with market conditions and environmental policies, I demonstrate that their evolution in that regard is the result of a particular techno-cultural identity and pro-environmental values developed over time. This dissertation holds valuable lessons for understanding the complex mechanisms that could limit the environmental impact of future commodity frontiers.