Les administrations publiques à l'épreuve de leur dette / sous la direction de Jean-François Boudet et Caroline Lequesne Roth ; [préface de Jean-Jacques Sueur]

Date :

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

ISBN : 978-2-84934-388-3

Catalogue Worldcat

EAN : 9782849343883

Finances publiques -- Droit -- France

Droit public économique (droit européen)

Contrôle prudentiel (droit européen)

Banques -- Réglementation

Dettes publiques

Classification Dewey : 343.403

Boudet, Jean-François (19..-.... ; juriste) (Directeur de publication / publishing director)

Lequesne-Roth, Caroline (1986-.... ; juriste) (Directeur de publication / publishing director)

Sueur, Jean-Jacques (Préfacier, etc. / author of introd)

Collection : Droit public / Le Kremlin-Bicêtre : mare & martin , 2007-

Résumé / Abstract : La 4e de couverture indique : "Les années 1980 ont marqué un tournant décisif dans le modèle de financement des États, et plus largement de l’ensemble des collectivités publiques : mus par des considérations politico-financières associées au renouveau de l’idée de marché, les décideurs politiques ont choisi de privilégier la dette dite de « marché ». Ainsi, le financement des administrations publiques est aujourd’hui largement dépendant des marchés financiers. Si le phénomène n’est pas nouveau, il se distingue par son ampleur et sa généralisation : les volumes de liquidités empruntés atteignent des montants inédits dans l’histoire, tandis que le mouvement de mise en finance a éclipsé les autres formes d’emprunt devenues minoritaires, voire marginales. Ces transformations contribuent à redéfinir en profondeur les relations de dette nouées par les administrations publiques. - L’ouvrage a pour ambition d’appréhender ces transformations pour en interroger les conséquences du point de vue des autorités publiques débitrices. Il rassemble les contributions de juristes de droit public et de droit privé, d’économistes, de politistes et de sociologues, afin d’illustrer comment la mise en finance globale des dettes publiques modifie la physionomie des administrations publiques et appelle leur redéfinition."