L'évaluation de la compréhension de textes narratifs en fin d'école primaire / Sabine Rodriguez Suarez ; sous la direction de Sandra Jhean-Larose

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Écriture -- Aspect cognitif

Français (langue) -- Étude et enseignement (primaire)

Classification Dewey : 153.4

Jhean-Larose, Sandra (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bishop, Marie-France (1954-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Brouillet, Denis (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Daunay, Bertrand (1959-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Bautier, Élisabeth (Membre du jury / opponent)

Hupet, Michel (Membre du jury / opponent)

Goasdoué, Rémi (1975-....) (Membre du jury / opponent)

Université Sorbonne Paris Cité (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Paris Descartes (1970-2019) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : L'évaluation d'un objet est intrinsèquement liée à la définition que l'on pose de celui-ci. Si à un certain niveau de généralité, ce qu'est comprendre un texte semble aller de soi, une recension des travaux en psychologie cognitive, du développement, en didactique, en sociolinguistique, montre au contraire le caractère polymorphe de cet objet qu'on peine à définir. Dès lors, comment évaluer ce que l'on peine à circonscrire, même par exclusion ? Toujours dans le but de cerner ce qu'on entend par compréhension, nous avons mené quatre enquêtes. La première repose sur des entretiens avec des enseignants autour d'une épreuve (texte + questions), en vue de décrire leur manière de se représenter la compréhension et ses difficultés. La deuxième, centrée sur l'analyse des questions repose sur la constitution et une première analyse d'un corpus d'environ 200 questions proposées lors d'évaluations nationales sur la compréhension de textes narratifs. Analyser les questions ne pouvant se faire sans prendre en compte l'activité de réponse, nous avons proposé ensuite deux expériences. La première procède d'une sorte de raisonnement par « l'absurde »: peut-on répondre à des questionnaires de compréhension sans le texte y afférant ? La seconde a pour but de cerner les spécificités des épreuves, en proposant aux mêmes élèves quatre tâches (rappel, reconnaissance, jugement d'importance et QCM) sur deux textes différents. Ces analyses convergent pour montrer que chaque tâche donne un portrait différent de la compréhension et que l'on passe parfois rapidement d'une compréhension d'un texte à la compréhension de textes.

Résumé / Abstract : The evaluation of an object is intrinsically linked to the way one defines it. In seeking to define narrative texts comprehension, we have educed multiple facets of this process: cognitiv psychology, psychology of development, didactics, sociolinguistics, which each in their way clarifies an aspect of texts comprehension. This being the case, how can an object so polymorphous be evaluated? To properly understand the functioning of MCQs, the most common method for evaluating texts comprehension, we have undertaken four separate investigations. The first was based on interviews with teachers about a given examination (text plus questions), with the aim of being able to formulate how one depicts texts comprehension and its difficulties. The second investigation, centered on the analysis of questions, was based on the constitution of a corpus of about 200 questions used in nationwide tests of narrative texts comprehension , and a first-level analysis. Analyzing questions necessitates taking into consideration the activity of replying to questions, so we developed two further experiments. The first proceeded from a sort of "reasoning by the absurd": can one reply to questions without cognizance of the corresponding text? The second aimed to identify the specificities of tests, by proposing to the same students four tasks (recall, recognition, relative importance judgments and QMCs) for two different texts. These analyses converge to demonstrate that each kind of task generates a specific profile view of texts comprehension, and that sometimes one passes rapidly from the comprehension of a given text to the general texts comprehension reading competencies.