Alois Musil (1868-1944) : archaeology of Late Antiquity and the beginning of Islamic archaeology in the Middle East / Martina Vesela ; sous la direction de Alastair Northedge et de Ivo T. Budil

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Musil -- Alois -- 1868-1944 -- Critique et interprétation

Antiquités islamiques

Classification Dewey : 930

Classification Dewey : 390

Classification Dewey : 700

Northedge, Alastair (1949-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Budil, Ivo T. (1965-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Musil, Jiří (1928-.... ; sociologue) (Président du jury de soutenance / praeses)

Genequand, Denis (1970-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Západočeská univerzita (Pilsen, République tchèque) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Archéologie (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine, Val de Marne) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine, Val de Marne) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Cette thèse est une analyse comparée des approches théoriques et des méthodes de recensement élaborées par Alois Musil. Elle se fonde sur des sources historiographiques et archéologiques, ainsi qu’une analyse de la personnalité d’Alois Musil en tant qu’archéologue, dans le contexte des travaux scientifiques conduits au Proche-Orient. Cette thèse compare les résultats de ses travaux pionniers dans les domaines de l’archéologie et de l’anthropologie, avec les méthodes de recherche élaborées par plusieurs autres chercheurs, ainsi qu’avec leurs systèmes respectifs permettant la documentation des sites et leurs apports à la connaissance contemporaine. Bien que Musil ne se considérait pas lui-même comme archéologue, ses découvertes extraordinaires, de même que ses compétences en matière de documentation et d’interprétation ont permis ses écrits de traverser le temps et d’être toujours abondamment cités aujourd’hui. Toutefois, ce travail aborde également les limites de l’exploration de sites supposés Romains par Musil, dans la mesure o un certain nombre de lieux, classifiés comme Romains voire ‘indubitablement Romains’, n’étaient en réalité qu’une fraction du réseau résidentiel omeyyade à Bilād al-Shām. Par ailleurs, les découvertes archéologiques de Musil, en particulier celle de QuṣayrʿAmra, furent étroitement liées aux Bédouins. A ce titre, cette thèse aborde également le versant anthropologique de son œuvre, et sa contribution au développement de la recherche ethnographique sur le Proche-Orient. Enfin, ce travail décrit le développement des recherches sur les forteresses Omeyyades, ainsi que l’évolution des hypothèses et des méthodes développées par Musil. Elle comporte une base de données incluant les sites archéologiques visités et documentés par celui-ci. Elle repose aussi sur la comparaison des classifications et des recueils de données élaborés par Musil, avec les recherches de ses contemporains et, lorsque cela est possible, avec les travaux les plus récents.

Résumé / Abstract : This thesis is a comparative analysis of Alois Musil’s theoretical approaches and recording methods, based on historical and archaeological sources and the evaluation of the personality of Alois Musil as an archaeologist in context of scholarly work conducted in the Near East. It compares the results of his pioneering work in the field of archaeology and anthropology with the methods of research of several scholars, within the range of their work, with their system of site documentation and the contributions of their results to contemporary knowledge and revised prospections and excavations. Musil did not consider himself an archaeologist, nevertheless because of his extraordinary discoveries, documentary and interpretative abilities he is quoted to this day. The work is dealing with Musil’s exploration of the Roman limes as well, because some localities classified by Musil and his contemporaries as Roman or even, undoubtedly Roman were in reality a part of the network of Umayyad residential structures in Bilad al-Sham. Musil’s archaeological discoveries, including his discovery of Qusayr Amra, were bound with Bedouins, so this work also deals with Musil as an anthropologist and the developmet of ethnographic research in the Near East. The work describes the development of research of Umayyad castles, Musil’s hypothesis and the evolution of research, and it contains a database of archaeological sites visited and documented by Musil, the comparison of classification and documentation with the researches of his contemporaries and, where possible, with modern researches.