L'imaginaire littéraire d'Alain Robbe-Grillet. / Fernand Marc Aguie ; sous la direction de Sylviane Coyault

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Robbe-Grillet -- Alain -- 1922-2008 -- Thèmes, motifs

Nouveau roman

Littérature française -- 20e siècle

Sens et sensations -- Dans la littérature

Étrangeté -- Dans la littérature

Coyault, Sylviane (1953-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Milkovitch-Rioux, Catherine (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Larroux, Guy (1959-....) (Membre du jury / opponent)

Lavorel, Guy (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université Clermont Auvergne (2017-2020) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique (Clermont-Ferrand) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Cette thèse a pour objectif d’interroger l’expérience d’Alain Robbe-Grillet. Il s’agit de mettre en relief le monde imaginaire du Nouveau Romancier, principalement les différents rapports qui se tissent entre la littérature et la perception. La façon dont ce que ressent l’écrivain intègre l’imaginaire littéraire est au centre de cette recherche. Les rapports de l’écrivain au monde, sollicitent différents registres sensitifs. Ses personnages manifestent sans cesse des perceptions visuelles, auditives, gustatives, olfactives et tactiles, qui alimentent leur imaginaire et mettent au devant de la scène ce qu’ils éprouvent. Mais chaque réalité, aussi familière soit-elle, est vécue et ressentie de manière étrange. L’étrangeté est au coeur des réalités, des motifs spatiaux, temporels et plus largement culturels, à la fois identifiables et méconnaissables. Dominée par de multiples métamorphoses perceptives, l’écriture n’échappe pas à l’ambigüité qui finit par devenir la norme. À vrai dire, telle est la condition de l’être. Le romancier exploite aussi la création littéraire pour dire la singularité du personnage. Les animaux sont objets d’expériences vécues et traduisent la subversion de l’être sous des formes diverses. De ce fait, le personnage est confiné dans l’isolement, où il vit sa liberté et considère comme vérité ce qu’il ressent. Ses vêtements, son corps, son nom… fragilisent l’identité et érotisent une écriture sous l’emprise de la subjectivité.

Résumé / Abstract : This thesis questions Alain Robbe-Grillet’s concept of experience. The idea is to underline the imaginary world of the Nouveau Romancier, mainly the different relationships that are developing between literature and perception. The way sensation embeds literary imagination is central to this research. The writer’s perceptions of the world calls for several sensory dimensions. Robbe-Grillet’s characters are always experiencing visual, auditory, gustatory, olfactory and tactile perceptions, which feed their imagination and emphasis what they feel. But each reality, as familiar as it can be, is lived and felt in a strange way. Strangeness is at the centre of realities, spatial and temporal motives and more widely cultural motives, which are identifying and unrecognizing at the same time. As it is overcome by several perceptual metamorphoses, writing itself cannot escape its ambiguity, which’s becoming its norm. So is the condition of the being. The writer also exploits literary creation to depict the singularity of characters. Animals are objects of lived experiences and represent the subversion of the being through different shapes. Consequently, the character is confined to isolation, where he experiences his freedom and considers what he feels as the truth. His clothes, his body, his name weaken his identity and eroticise the writing due under influence of subjectivity.