Politiques environnementales et pollution dans des modèles d'oligopole bilatéral / Béné-Wendé Anicet Kabré ; sous la direction de Ludovic Julien et de Louis de Mesnard

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Oligopoles -- Aspect environnemental

Économie de l'environnement

Pollution

Julien, Ludovic (Directeur de thèse / thesis advisor)

Mesnard, Louis de (Directeur de thèse / thesis advisor)

Raffin, Natacha (1982-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Tidball, Mabel (1960-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Tricou, Fabrice (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

EconomiX (Nanterre) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les Gaz à Effet de Serre (GES) jouent un rôle crucial dans la régulation du climat. Le changement climatique, conséquence de l'accumulation de GES dans l'atmosphère, a de nombreux impacts tels que les phénomènes météorologiques extrêmes (tempêtes, ouragans, cyclones, inondations, canicules, sécheresses), la disparition d'espèces animales et végétales, la prévalence croissante des maladies liées à la pollution atmosphérique (santé respiratoire par exemple). La pollution industrielle contribue au changement climatique. Par ailleurs, les firmes produisant un même bien sont en perpétuelle concurrence et leurs niveaux d'émission diffèrent selon leur technologie et leur pouvoir de marché. Compte tenu de ces effets néfastes croissants des agents économiques sur l'environnement, il est nécessaire que des politiques publiques soient mises en place pour réduire les émissions de GES.L'objectif de la thèse est triple. D'une part, elle vise à analyser la pollution dans des structures de marchés où tous les agents se comportent de manière stratégique (concurrence oligopolistique). D'autre part, elle vise à effectuer des exercices de statique comparative afin de mesurer les effets des variations de paramètres sur les équilibres stratégiques. Enfin, elle étudie différentes politiques publiques pour réguler les émissions liées à cette pollution. Notons ici que la thèse porte plus sur l'atténuation que sur l'adaptation au changement climatique.Le domaine exploré se situe au croisement de l'économie de l'environnement, et des jeux stratégiques de marché.

Résumé / Abstract : Greenhouse gases (GHG) play a crucial role in climate regulation. Climate change, due to the accumulation of GHGs in the atmosphere, has many consequences such as extremes weather events (storms, hurricanes, cyclones, floods, heat waves, droughts), extinction of animal and plant species, the increasing prevalence in diseases related to air pollution (e.g.,health respiratory). Industrial pollution contributes to climate change. Moreover, firms which produce the same good are in constant competition and their emission levels differ according to their technology and market power. Facing these deteriorating effects of the behaviour of economic agents on the environment, it is necessary to implement public policies to alleviate GHG emissions.The objective of this thesis is threefold. On the one hand, it aims to analyze pollution in market structures where all agents behave strategically (oligopolistic competition). On the other hand, it aims to carry out comparative static exercises in order to capture the effects of parameter variations on strategic equilibria. Finally, it studies different public policies to regulate emissions related to this pollution. It should be noted here that the thesis focuses more on mitigation than adaptation to climate change.The explored domain is at the junction of environmental economics, and strategic market games.