The perception of islam by political parties : a comparative analysis of the rhetorical and perceptive schemes used in Australia and France / Marc-Olivier Del-Grosso ; sous la direction de Raphaël Liogier et de Steve Wood et de Marion Maddox

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Émigration et immigration -- Aspect religieux -- France

Émigration et immigration -- Aspect religieux -- Australie

Musulmans -- Intégration sociale -- France

Musulmans -- Intégration sociale -- Australie

Islam -- Appréciation

Liogier, Raphaël (1967-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Wood, Steve (Directeur de thèse / thesis advisor)

Maddox, Marion (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Portier, Philippe (1955-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Doytcheva, Milena (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ferjani, Mohamed-Chérif (1951-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Macquarie university (Sydney, Australie). Department of modern history, politics and international relations (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Institut d'études politiques (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Croyance, histoire, espace, régulation politique et administration (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : La perception de l'islam dans les deux pays s'inscrit dans deux contextes historiques très différents, qui ont forgé des systèmes de contraintes et de ressources propres. Les dynamiques de ces contextes sont de deux natures, endogène et exogène. Endogène, d'abord, pour l'histoire migratoire et les conditions d'installation spécifiques des populations musulmanes dans les deux pays. Les dynamiques exogènes découlent de la prise en charge par les autorités publiques. En analysant l'islam sous ce prisme multidimensionnel, cette thèse sert trois objectifs respectivement épistémologique, méthodologique et heuristique. D'un point de vue théorique, la thèse montre que la perception de l'islam par les partis politiques illustre la nécessité d'articuler des processus de surdétermination structurelle et des modalités d'objectivation dans l'approche sociologique. En termes pratiques, cela implique l'exploration de nouvelles manières de trianguler les outils qualitatifs et quantitatifs pour combiner les dimensions microsociologiques, mésosociologiques et macrosociologiques, de même que diachronicité et synchronicité des constats empiriques. Ce faisant, la comparaison examine comment deux "types" de traditions légales-politiques ont modelé différentes réponses à la question de l'intégration des musulmans dans les cadres cognitifs et axiologiques du pays, et permet de mettre en perspective des discours et des représentations sur la période 2001-2015. La thèse montre la pertinence limitée de dualismes traditionnels comme l'opposition droite/gauche sur cette question et suggère des postures alternatives pour dépasser ces biais

Résumé / Abstract : The perception of Islam in France and Australia revolves around two very different socio-historical contexts, which produced differentiated systems of constraints and resources for political parties. The structuring dynamics of these contexts are both endogenous and exogenous. The endogenous ones include the migratory history and the specific conditions of settlement of Muslim populations in both countries. The exogenous dynamics ensue from the public authorities' management. In analysing Islam under this multidimensional prism, this thesis serves three purposes: an epistemological one, a methodological one and a heuristic one. From a theoretical point of view, it shows that the perception of Islam by political parties epitomises the necessity of articulating structural overdetermination processes and modalities of objectivation in the sociological approach. In practical terms, this involves exploring new ways to triangulate qualitative and quantitative tools for combining microsociological, mesosociological and macrosociological dimensions, as well as the diachronicity and synchronicity of empirical observations. In doing so, the comparison examines how two "types" of legal-political traditions have shaped different answers to the same question of integrating Muslims within the axiological and cognitive frameworks of the country, and further enables putting into perspective party discourses and representations on the period 2001-2015. It shows the limited relevance of traditional dualisms like the Left/Right opposition on this issue and suggests alternative analytical stances to overcome their biases