Are people and income flows stabilising in the Euro area ? / Médédé Tchakpalla ; sous la direction de Florence Huart

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Main-d'oeuvre -- Mobilité internationale -- Zone euro

Travailleurs migrants -- Zone euro

Chômage -- Zone euro

Salaires -- Effets de la mobilité de la main-d'oeuvre -- Zone euro

Marché du travail -- Zone euro

Envois de fonds -- Zone euro

Ajustement structurel -- Zone euro

Disparités régionales -- Zone euro

Classification Dewey : 331.127 91

Huart, Florence (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Lille (2018-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Lille économie et management (2015-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Constituée de cinq chapitres, cette thèse s'intéresse aux mécanismes d'ajustement macroéconomique dans une union monétaire telle que la zone euro. Le premier chapitre examine la réponse de la mobilité du travail aux disparités entre les taux de croissance des salaires et les taux de chômage dans la zone euro. Les résultats indiquent que la mobilité répond aux différences nationales en matière de chômage, en particulier pendant la période de crise récente, mais pas aux différences nationales dans l'évolution des salaires. Le deuxième chapitre étudie l'effet d'équilibre ou de déséquilibre de la mobilité du travail sur les conditions du marché du travail dans la zone euro. Les résultats montrent que même si la mobilité réagit faiblement aux chocs asymétriques et aux caractéristiques structurelles dans la zone euro, elle réduit les écarts dans les conditions du marché du travail. Le troisième chapitre analyse les déterminants de la migration dans la zone euro par rapport à l'Union européenne (UE). L'objectif principal est d'identifier les facteurs qui entravent la mobilité des personnes dans la zone euro. Les principaux résultats indiquent que, mis à part les obstacles culturels et administratifs, un système de sécurité sociale généreux dans le pays d'origine freine également la mobilité des personnes dans la zone euro. Le quatrième chapitre examine le rôle stabilisateur des envois de fonds des travailleurs comme retombées de la mobilité des personnes. Les résultats montrent que les envois de fonds ne jouent pas un rôle stabilisateur ni dans la zone euro ni dans l'UE. Pire encore, les envois de fonds des travailleurs ont tendance à être procycliques dans l'UE. Enfin, le cinquième chapitre s'intéresse au partage des risques dans l’UE et met en évidence le poids des flux de revenus du travail dans le lissage des chocs asymétriques. Les résultats révèlent que le canal de partage des risques le plus important reste le marché du crédit. Le canal du marché des capitaux est quant à lui procyclique. En ce qui concerne les flux de revenus du travail, leur effet de lissage existe mais il est faible.

Résumé / Abstract : This thesis consists of five essays on macroeconomic adjustment mechanisms in a currency union such as the Euro area. The first essay examines the response of labour mobility to disparities in wage growth and unemployment rate in the Euro area. The results indicate that mobility responds to national differences in unemployment, especially during the crisis period, but not to national differences in wage developments. The second essay investigates the equilibrium or disequilibrium effect of labour mobility on labour market conditions in the Euro area. The findings show that even if mobility responds weakly to asymmetric shocks and structural patterns in the Euro area, it reduces differentials on labour market conditions. The third essay analyses the determinants of migration in the Euro area in comparison with the European union (EU) ; the main purpose being to identify factors that hinder mobility of people in the Euro area. The main results indicate that apart from cultural and administrative barriers, a generous social security system in the country of origin is also a drag to mobility of people in the Euro area. The fourth essay examines the stabilising role of workers' remittances as a spillover effect of labour mobility. The results show that remittances do not play a stabilising role neither in the Euro area, nor in the EU. Worse still, workers' remittances tend to be procyclical in the EU. Finally, the fifth essay looks at the risk sharing in the EU and highlights the weight of labour income flows in smoothing asymmetric shocks. The outcomes reveal that the most important channel of risk sharing remains the credit market. As for the capital market channel, it tends to be procyclical. Regarding labour income flows, their smoothing effect exists but it is low.