Les méduses : histoire de leur classification, de leurs moyens d'étude et de leur représentation, de l'Antiquité à la fin du XIXème siècle / Danièle Vial ; sous la direction de Philippe Jaussaud et de Stéphane Schmitt

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Méduses

Échinodermes

Sciences naturelles -- Classification

Classification Dewey : 370

Jaussaud, Philippe (1955-2019) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Schmitt, Stéphane (1972-.... ; directeur de recherche au CNRS) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Perru, Olivier (1959-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Dupont, Jean-Claude (19..-...) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Peyriéras, Nadine (1960-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Cherici, Céline (1975-....) (Membre du jury / opponent)

Crémière, Cédric (Membre du jury / opponent)

Thomas, Marion (1969-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Lyon (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Claude Bernard (Lyon) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Résumé / Abstract : Perçues jusqu’au XIXe siècle comme des masses gélatineuses aux propriétés urticantes, les méduses ont été classées dans le groupe des zoophytes, organismes intermédiaires entre les animaux et les végétaux. Les savants s’en sont alors servis pour démontrer la continuité entre les êtres vivants végétaux et animaux et elles sont devenues des arguments essentiels dans l’établissement de l’échelle des êtres. A partir du XIXe siècle, on découvre, en particulier grâce à la microscopie, la complexité de leur anatomie, ce qui permet enfin de les caractériser de manière positive. Au milieu du XIXe siècle, on met en évidence les différentes phases de leur cycle de vie et l’organisation en colonie de certaines méduses. Les méduses deviennent alors l’un des principaux centres d’intérêt des zoologistes et des embryologistes qui cherchent à trouver la signification évolutive des différentes étapes de leur développement. Le terme de méduse apparaît alors pour désigner un de leurs stades de vie. En parallèle de cette histoire conceptuelle, les différentes étapes de cette classification ont été marquées par des difficultés d’étude qui ont fait que les méduses constituaient un des rares groupes non définis par des caractères positifs à la fin du XVIIIe siècle. En effet, si les expéditions scientifiques ont permis de récupérer de nombreux échantillons, bien vite s’est posé le problème de leur conservation. Face aux difficultés de maintenir leur morphologie et leurs couleurs après leur prélèvement, les images naturalistes de méduses sont donc devenues des objets d’étude essentiels dans la connaissance et la classification de ces organismes. Ces images donnent un reflet de l’évolution conceptuelle et technique, qui a accompagnée la classification des méduses

Résumé / Abstract : Perceived until the 19th century as gelatinous masses with stinging properties, jellyfish were classified in the group of zoophytes, intermediate organisms between animals and plants. Scientists then used it to demonstrate continuity between plant and animal living beings and became essential arguments in establishing the scale of beings. From the nineteenth century, we discover, particularly through microscopy, the complexity of their anatomy, which finally allows to characterize them positively. In the mid-nineteenth century, we highlight the different phases of their life cycle and the colony organization of some jellyfish. Jellyfish become one of the main interests of zoologists and embryologists who seek to find the evolutionary significance of the different stages of their development. The term jellyfish then appears to designate one of their life stages. In parallel with this conceptual history, the various stages of this classification were marked by study difficulties which made jellyfish one of the few groups not defined by positive characters at the end of the eighteenth century. Indeed, if the scientific expeditions allowed to recover many samples, quickly the problem of their conservation was posed. Faced with the difficulties of maintaining their morphology and their colors after their collection, the naturalistic images of jellyfish have thus become essential objects of study in the knowledge and classification of these organisms. These images give a reflection of the conceptual and technical evolution, which accompanied the classification of jellyfish