L'expression de la référence à l'espace en italien et en français L2. : une étude comparative / Simona Anastasio ; sous la direction de Sandra Benazzo et de Patrizia Giuliano

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Typologie (linguistique)

Français (langue)

Acquisition du langage

Transfert d'apprentissage (enseignement des langues)

Espace et temps dans le langage

Benazzo, Sandra (1967-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Giuliano, Patrizia (1968-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Watorek, Marzena (Président du jury de soutenance / praeses)

Kihlstedt, Maria (1964-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Valentini, Ada (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Pallotti, Gabriele (Membre du jury / opponent)

Howard, David Martin (1956-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette thèse s’inscrit dans le courant des études portant sur la relation langage-cognition enL2. L’objectif principal est d’analyser la conceptualisation spatiale dans une tâchenarrative orale (Frog story) chez plusieurs groupes d’apprenants qui se distinguent a) pourleur L1 (anglais, français, italien), b) pour leur L2 (italien, français) et c) pour leur niveaude compétence en L2 (intermédiaire vs. avancé). Pour ce faire, nous adoptons uneméthodologie impliquant des comparaisons successives entre les récits de groupes natifs etnon natifs ayant accompli la même tâche, afin de comprendre de quelle manière lesapprenants se rapprochent de la LC et s’ils sont influencés par leur L1 lors du discoursspatial en L2.L’analyse des récits natifs confirme les différences intertypologiques entre les languesverb-framed, français et italien, et satellite-framed, l’anglais (Talmy 1985). Néanmoins,une variation intra-typologique entre l’italien et le français est attestée: seul l’italienexploite des constructions satellitaires.Quant aux productions en L2, les apprenants, surtout les intermédiaires, traitent la tâche defaçon minimale (traitement prototypique, Watorek 1996) en exprimant essentiellement latrajectoire, qui représente la composante de base dans la tâche demandée. Au niveauintermédiaire, il n’y a pas de traces d’influence de la L1 sur la conceptualisation spatiale enL2, qui est, en revanche, attestée chez les apprenants anglophones avancés de l’italien L2 àtravers l’emploi de constructions satellitaires. L’existence de structures similaires dans laLS et la LC et l’évidence positive dans l’input semblent favoriser le transfert conceptuel enL2.

Résumé / Abstract : This thesis intervenes in the line of studies about the relation between language andcognition in L2. The main objective is to analyze spatial conceptualization in an oralnarrative task (Frog story) by several groups of learners who differ for a) their L1 (English,French, Italian), b) their L2 (Italian, French) and c) their L2 proficiency level (intermediatevs. advanced). In order to do this, we adopt a methodology that implies successivecomparisons between the productions performed by different native and non-native groupsaccomplishing the same task. The aim is to distinguish to what extent learners get closer tothe TL and if they are influenced by their L1 during the spatial production in L2.The L1 results confirm the intertypological differences between verb-framed, Italian andFrench, and satellite-framed languages, English (Talmy 1985, 2000). Nevertheless, anintratypological variation between Italian and French is attested: only Italian makes use ofsatellite constructions.As for L2 productions, learners, especially the intermediate ones, provide a minimalresponse to the task (traitement prototypique, Watorek 1996) by encoding mainly Path, thebasic component of the task. At the intermediate level, there are no traces of the influenceof the L1 on spatial conceptualization in L2, instead attested by advanced English learnersof Italian L2 through the use of satellite constructions. The existence of similar structure inthe SL and TL and the positive evidence in the input seem to favour conceptual transfertfrom L1 to L2.