Phénoménologie de l'espace politique : chez Maurice Merleau-Ponty et Jean Patocka / Caterina Di Fazio ; sous la direction de Renaud Barbaras et de Karel Novotný

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Merleau-Ponty -- Maurice -- 1908-1961

Patočka -- Jan -- 1907-1977 -- philosophe

Phénoménologie

Espace politique

Philosophie moderne

Phénomène (philosophie)

Représentation (philosophie)

Classification Dewey : 142.7

Barbaras, Renaud (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Novotný, Karel (1964-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Kervégan, Jean-François (1950-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Balibar, Étienne (1942-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Fulka, Josef (1976-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Univerzita Karlova (Prague) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Philosophie (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (Paris) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Phénoménologie de l'espace politique est une étude à la fois généalogique et phénoménologique d'un sujet auquel la philosophie ne se confronte que rarement, à savoir l'espace politique. Les principaux acteurs en sont Maurice Merleau-Ponty et Jan Patočka. Il s'agit donc d'une thèse de philosophie contemporaine, pour ce qui concerne les auteurs étudiés, tandis que l'objet de notre recherche est politique - comme en témoigne le fait que même l'expression «espace politique» n'est pas utilisée dans le domaine philosophique. Puisque notre objectif est de conduire une recherche à la fois politique et phénoménologique sur l'espace politique, il sera essentiel de l'aborder simultanément de ces deux points de vue. Il s'agira en effet de tracer une généalogie de l'espace politique, précédée par une étude phénoménologique du concept d'espace et de celle de mouvement. Nous en tirerons l'idée centrale de la partie plus proprement politique, à savoir l'opposition, dans la pensée politique moderne, entre apparition et représentation, ou en d'autres termes, entre immédiateté et médiation, que l'on peut trouver respectivement chez Machiavel et Hobbes et chez les auteurs qui, au XXe siècle, ont étudié leurs œuvres, notamment Maurice Merleau-Ponty, Jan Patočka et Carl Schmitt. C'est à partir de ces concepts d'apparition et de représentation, et de leur opposition, que nous allons développer une analyse à la fois phénoménologique et politologique de l'espace politique.

Résumé / Abstract : Phenomenology of Political Space is an attempt to provide both a genealogical and a phenomenological account of a subject that philosophy rarely confronts, namely political space. Our analysis thus encompasses all the dimensions of political space - political, historical, geographical, and juridical - without dismissing any of them. It aims at showing the intrinsic connection between phenomenology and modern and contemporary political thought. It does so by identifying the two opposing models of political space, respectively shaped by Machiavelli and Hobbes, which we claim correspond to two opposing systems of visibility: a logic of appearance versus a logic of representation. It then moves to the contemporary phenomenological approach and gives both a phenomenology of movement and a phenomenology of political space. The central idea is the opposition, in modern and contemporary political thought, between appearance and representation, or in other words, between immediacy and mediation, as the terms are used respectively by Machiavelli and Hobbes, as well as by other authors who, in the twentieth century, studied their works (Maurice Merleau-Ponty, Jan Patočka, Carl Schmitt). Our current research focuses on both their conceptions of movement, desire and fear; and on their interpretation of political space.