Associations, rôle politique et mouvement : énigmes et tabous des logiques collectives : ou l'enjeu de l'engagement dans les rouages micro, méso, macro / Christine Chognot ; sous la direction de Jean-Louis Laville

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Associations -- Sociologie

Participation sociale

Économie sociale et solidaire

Démocratie locale

Classification Dewey : 302.14

Classification Dewey : 323.042

Laville, Jean-Louis (1954-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Eynaud, Philippe (1961-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Frère, Bruno (19..-.... ; sociologue) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Lafore, Robert (1951-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Richez-Battesti, Nadine (Membre du jury / opponent)

Conservatoire national des arts et métiers (France) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Abbé Grégoire (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La thèse propose trois questions critiques du rôle politique et de mouvement des associations. Premièrement le fonctionnement associatif : mobiliser l’engagement (des salariés, des usagers et leurs proches, des bénévoles) en sortant d’une forme d’impensé suppose de réarticuler une conception alternative en sciences de gestion (pour avoir prise sur le managérialisme) et les apports de la sociologie des associations. Deuxièmement la culture politique : la capacité à contribuer à la reconstruction de références collectives et de médiations instituées, à promouvoir une culture alternative au référentiel économiste et marchand dominant, suppose d’analyser et de concevoir, de se situer dans l’histoire longue des idées, de revisiter le socle humaniste. Troisièmement l’action collective au niveau méso : pour peser dans les mécanismes institutionnels et à avoir prise sur la réalité, la remobilisation des travaux sur l’action collective et les mouvements sociaux, avec leur extension récente aux liens avec l’économie solidaire, est essentielle.

Résumé / Abstract : The research opens to three central criteria for an effective role on policy and social movement. The first one covers the operating mechanisms, which are deeply influenced by the managerial trend: it seems determinant to link an alternative design in management science and researches about sociology of associations (with, for instance, the ideal type of a « solidary enterprise »). The second one has to do with political culture as a kind of nodus, from which a possible role oncommon sense (about society, public policies, economy and market, actors capabilities, citizenship), and a possible process rebuilding collective references and positive experience of a link to institutions, seem to depend. Such a perspective requires to refer to a long-term history of ideas, which is necessary to study how the humanist foundations of occidental democracies are questioned. The third one covers collective mobilization at the meso level, as documented by the researches about collective mobilizations and social movements, including the recent researches about social movements and solidary economy.