La dialectique interprétative entre texte et lecteur dans l'oeuvre théorique et romanesque d'Umberto Eco : la (més)interprétation de la réalité par la fiction / Giuseppe Lovito ; sous la direction de Yannick Gouchan

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Eco -- Umberto -- 1932-2016 -- Analyse du discours narratif

Art narratif

Réalité -- Dans la littérature

Théorie de la fiction

Gouchan, Yannick (1972-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bonnet, Nicolas (1963-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Leiduan, Alessandro (1970-....) (Membre du jury / opponent)

Pappalardo, Ferdinando (Membre du jury / opponent)

Abbrugiati, Perle (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre aixois d'études romanes (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Notre thèse de doctorat se propose de montrer, selon une perspective historique et analytique, que toute l’œuvre théorique et romanesque d’Umberto Eco peut être lue, de manière originalement organique et problématique, à travers le thème de la dialectique interprétative entre texte et lecteur. Présent dans tous ses différents écrits, dans lesquels il nous amène à instaurer entre eux un dialogue intertextuel et intratextuel, fécond et critique, ce thème nous permet ainsi de soutenir qu’il est possible, voire significatif, d’envisager les divers aspects de l’œuvre échienne de façon cohérente et complémentaire. À ce propos, notre conviction est que, si les livres de sémiotique d’Eco s’interrogent surtout sur les règles et les modalités fondamentales pour une fructueuse coopération interprétative entre lecteur et texte, en vue de la définition d’un sens partageable de ce dernier, ses romans, loin d’être entendus comme une simple illustration didactique de ses conceptualisations théoriques, doivent plutôt être vus comme des formes de leur enrichissement successif. En effet, en y représentant allégoriquement les conséquences dramatiques des dérives herméneutiques liées au rapport interprétatif entre texte et lecteur, Eco se sert de la fiction narrative pour justement critiquer l’emploi de la sémiotique à des fins d’abstraction intellectuelle et pour l’ancrer, à l’inverse, dans le terrain concret de l’histoire, en mettant ainsi en valeur sa fonction critique, sociale et culturelle.

Résumé / Abstract : Our doctoral thesis intends to show, from a historical and analytical perspective, that all the theoretical and novelistic works by Umberto Eco can be read, in an originally organic and problematic way, through the theme of the interpretative dialectic between the text and the reader. The theme is present in all his different books. It leads us to establish a rich, critical, intertextual and intratextual dialogue and allows us to argue that it is possible, even significant, to consider the various aspects of his work in a coherent and complementary manner. In fact, our conviction is that, even though Eco’s semiotic books mainly focus on the fundamental rules and modalities of a fruitful interpretative cooperation between the reader and the text – in order to define a shared meaning of the latter –, his novels, far from being understood as a simple didactic illustration of his theoretical conceptualizations, should rather be regarded as forms of their successive enrichment. Indeed, through the allegorical representation of the dramatic consequences of hermeneutic practises pushed to the extreme – related to the interpretative relationship between the text and the reader –, Eco precisely uses narrative fiction to criticize the use of semiotics for the purposes of intellectual abstraction and to anchor it, on the contrary, in the concrete realm of history, thus highlighting its critical, social and cultural role.