Dysménorrhées et endométriose : parcours de soins et prise en charge à l’officine : étude comparative entre une population touchée par l’endométriose et un groupe contrôle / Marie Ageron dit Blanc et Clémence Birckener ; sous la direction de Catherine Gilly

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Dysménorrhée -- Thérapeutique

Endométriose -- Thérapeutique

Conseil à l'officine

Pharmacies d'officine

Classification Dewey : 615.1

Gilly, Catherine (19..-.... ; auteure en sciences phamaceutiques) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Godin-Ribuot, Diane (1954-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Université Grenoble Alpes (2016-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Les dysménorrhées et l’endométriose sont des pathologies féminines touchant une importante partie de la population. Si les origines des dysménorrhées varient, celles de l’endométriose ne sont pas encore totalement élucidées. La prise en charge du symptôme principal qu’est la douleur repose sur les anti-inflammatoires et antalgiques de palier I. Cependant, une prise en charge multidisciplinaire et précoce est essentielle afin d’améliorer l’impact sur la qualité de vie engendré par ces pathologies. Le pharmacien d’officine à toute sa place dans la prise en charge de par son rôle de professionnel de santé de proximité et le suivi des différents traitements mis en place. En effet, si les médecines conventionnelles sont essentielles, les thérapies alternatives ont aussi leur rôle dans la gestion de la douleur au quotidien et nécessitent d’être encadrées. L’étude comparative proposée dans cette thèse met en avant un ensemble de symptômes plus présents dans le groupe atteint d’endométriose, soit 876 femmes, que dans la population non-atteinte étudiée, soit 2193 femmes. Elle met aussi en évidence un fort impact sur la qualité de vie et est en adéquation avec les données de la littérature sur les facteurs potentiels entrants en compte dans l’endométriose. Au vu de ces résultats, un rapide questionnaire reprenant les principaux symptômes a été imaginé afin de faciliter l’orientation des femmes à l’officine et ainsi un diagnostic plus précoce de la pathologie