Les regards experts sur l'Est en Allemagne et en Pologne : émergence, cristallisation et révision (1918-1972) / Estelle Bunout ; sous la direction de Paul Gradvohl

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Régimes politiques -- 20e siècle

Allemagne (République démocratique) -- 20e siècle

Pologne -- 20e siècle

Classification Dewey : 943.1087

Classification Dewey : 943.805

Gradvohl, Paul (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ingrao, Christian (1970-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Ther, Philipp (1967-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Wołos, Mariusz (1968-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Amacher, Korine (1963-....) (Membre du jury / opponent)

Grimm-Hamen, Sylvie (1964-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Lorraine (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale SLTC - Sociétés, Langages, Temps, Connaissances (Lorraine) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de recherche sur les cultures et les littératures européennes (Nancy) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La 1e Guerre mondiale fut le catalyseur de mutations sociales et techniques, qui suscitent de nouveaux besoins d’administration, matérialisés par l’émergence d’un nouveau groupe social: celui des experts. Dans les États modernes allemands et polonais, un groupe particulier d’experts se détache, qui se spécialisent dans une thématique aux profondes racines culturelles : l’Est européen.Les changements de régime et de territoire entre 1918 et 1972 déstabilisent le cadre de référence des sociétés allemandes et polonaises, particulièrement entre 1939 et 1945. Cependant, l’historiographie des sciences de l’Est allemandes (Ostforschung) souligne les continuités personnelles, institutionnelles et conceptuelles fortes dans l’expertise de l’Est du « IIIe Reich » à l’Allemagne de l’Ouest. En Allemagne de l’Est et en Pologne, au contraire, le changement de régime après 1945 rend impossible toute continuité, mais la question de l’évolution de la pensée sur l’Est dans les cercles de l’expertise, qui eux se maintiennent, reste posée.En dépassant l’analyse de l’expertise en termes de subordination aux différents régimes politiques auxquels elle s’adresse, nous mettons en valeur les spécificités de l’expertise de l’Est. Elle se caractérise par un double ancrage dans l’imaginaire collectif et dans les pratiques scientifiques contemporaines, pour exprimer un but politique. Cet ancrage explique l’inertie dans les conceptions allemandes et polonaises de l’Est. L’approche comparatiste souligne tant la diversité des conceptions de l’Est, que les fonctions sociales comparables de l’Est, notamment celle d’ennemi et d’espace de projection nationale, passée et à venir

Résumé / Abstract : The First World War was the catalyst for social and technical changes, which gave rise to new administrative needs, materialized by the emergence of a new social group: that of the experts. In modern German and Polish states, a particular group of experts stands out, specializing in a theme with deep cultural roots: eastern Europe.The changes of regime and territory between 1918 and 1972 destabilize the frame of reference of the German and Polish societies, particularly between 1939 and 1945. However, the historiography of Eastern German sciences (Ostforschung) emphasizes the personal, institutional and conceptual continuity in the expertise of the East from the "Third Reich" to West Germany. In East Germany and Poland, on the contrary, the change of regime after 1945 renders any continuity impossible, but the question of the evolution of the thought on the East in the circles of the expertise, which maintained, remains asked.By going beyond the analysis of expertise in terms of subordination to the various political regimes to which it is addressed, we highlight the specificities of Eastern expertise. It is characterized by a double anchoring in the collective imagination and in contemporary scientific practices, to express a political goal. This anchorage explains the inertia in the German and Polish conceptions of the East. The comparatist approach emphasizes both the diversity of Eastern conceptions and the comparable social functions of the East, particularly that of the enemy and the space of national projection, past and future