Utopies / sous la direction de Franck Laffaille

Date :

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

ISBN : 978-2-84934-357-9

Catalogue Worldcat

EAN : 9782849343579

Utopies -- Aspect économique

Utopies -- Aspect politique

Droit -- Philosophie

Classification Dewey : 321.07

Laffaille, Franck (19..-....) (Directeur de publication / publishing director)

Centre d'études et de recherches administratives et politiques (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (Organisateur de réunion / organizer of meeting)

Centre de recherche sur les actions locales (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (Organisateur de réunion / organizer of meeting)

Institut de recherche en droit des affaires (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis ; 1994-....) (Organisateur de réunion / organizer of meeting)

Collection : Bulletin annuel de Villetaneuse / [Laboratoires CERAL et IRDA de l'Université Paris 13] / [Le Kremlin-Bicêtre] : mare & martin , [2018]-

Résumé / Abstract : "La première journée du BAV (Bulletin annuel de Villetaneuse) est dédié aux utopies, dans un cadre pluridisciplinaire associant les trois laboratoires de la Faculté de droit (CERAP, CERAL, IRDA). Droit public, droit privé, histoire du droit et sociologie se retrouvent pour décliner, à l'aune de leur champ disciplinaire, le thème choisi. L'utopie est appréhendée au regard de l'histoire politique et constitutionnelle, qu'il s'agisse de la relation entre utopie et constitution, du concept de Res Publica durant la République romaine, de la souveraineté du genre humain sous la Révolution française. L'utopie s'entrevoit encore à l'aune du droit de l'Union européenne, avec la quête d'une défense européenne et le développement de la libre circulation des personnes. Le monde de l'immatériel n'est pas absent de la quête utopique, qu'il s'agisse du secret dans le cyberespace ou des perspectives numériques de la démocratie. Quant au droit administratif et au droit privé, ils s'interrogent respectivement sur la dimension - utopique ? - d'un statut général des autorités administratives indépendantes et l'existence d'une économie sociale et solidaire en droit des affaires. Enfin, une ultime réflexion imagine ce que seraient nos facultés de droit si l'utopie venait à se cristalliser et embrasser le réel académique."