Channel Allocation in Mobile Wireless Networks / Roni Shigueta ; sous la direction de Aline Carneiro Viana

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Systèmes de communication sans fil

Classification Dewey : 621.382 1

Viana, Aline Carneiro (1976-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ziviani, Artur (Président du jury de soutenance / praeses)

Dias De Amorim, Marcelo (19..-.... ; enseignant-chercheur en informatique) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ghamri Doudane, Mohamed Yacine (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Fonseca, Mauro Sergio Pereira (Membre du jury / opponent)

Pellenz, Marcelo (Membre du jury / opponent)

Chaouchi, Hakima (Membre du jury / opponent)

Achir, Nadjib (1976-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Saclay (2015-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Pontifícia universidade católica do Paraná (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Orsay, Essonne ; 2015-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

École polytechnique (Palaiseau, Essonne) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Institut national de recherche en informatique et en automatique (France). Unité de recherche (Saclay, Ile-de-France) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L'utilisation intensive des services de données mobiles a de plus en plus augmenté la consommation de ressources sur les réseaux sans fil. La ressource principale utilisée pour la communication sans fil est le spectre de fréquence. À mesure que le trafic de données augmente brusquement, de nouvelles bandes du spectre de fréquences ne sont pas disponibles dans la même proportion, ce qui rend le spectre de fréquence de plus en plus rare et saturé. Plusieurs propositions ont été présentées pour optimiser l'allocation des canaux de fréquences afin d'atténuer les interférences entre les liaisons proches qui transmettent des données. Beaucoup d'entre eux utilisent un critère unique et ne considèrent pas le comportement de l'utilisateur pour guider le processus d'allocation de canaux. Les utilisateurs ont des cycles de routine et un comportement social. Ils passent au travail, à l'école, utilisent leurs appareils mobiles générant du trafic de données, et rencontrent des amis formant des groupes. Ces caractéristiques peuvent être explorées pour optimiser le processus d'allocation des canaux.Cette thèse présente une stratégie d'allocation de canaux pour les réseaux sans fil basée sur le comportement de l'utilisateur. Notre contribution principale consiste à considérer certaines caractéristiques du comportement de l'utilisateur, telles que la mobilité, le trafic et la popularité dans le processus d'allocation des canaux. De cette façon, nous priorisons l'allocation de canaux pour les nœuds qui resteront dans le réseau dans une fenêtre de temps future, avec un trafic plus élevé dans le réseau, et avec plus de popularité. Nous adoptons une approche distribuée qui permet de limiter le nombre de messages échangés dans le réseau tout en répondant rapidement aux changements de la topologie du réseau. Dans notre évaluation des performances, nous considérons des scénarios dans des réseaux ad hoc et véhiculaires, et nous utilisons des modèles de mobilité synthétique, tels que SLAW et Manhattan grid, et l'ensemble de données de traces de ville de Cologne. Dans les scénarios, nous comparons notre mécanisme avec différents types de techniques : une centralisée (nommée TABU), une autre aléatoire (nommée RANDOM), une avec la plus grande distance spectrale (appelée LD) et une avec un seul canal (appelée SC). Nous évaluons les métriques telles que le débit agrégé, le débit de livraison des paquets et le délai de bout en bout.Les simulations envisageant un scénario ad hoc avec un routage monodiffusion montrent que notre stratégie présente des améliorations en termes de débit de l'ordre de 14,81% par rapport à RANDOM et de 16,28% par rapport à l'allocation de canal LD. Dans le scénario véhiculaire, notre stratégie montre des gains de taux de livraison de paquets de l'ordre de 11,65% et de 17,18% par rapport aux méthodes RANDOM et SC, respectivement. Dans ces deux scénarios, la performance de notre stratégie est proche de la limite supérieure donnée par l'approche centralisée de TABU, mais avec l’envoie de moins des messages.

Résumé / Abstract : The intensive use of mobile data services has increasingly increased resource consumption over wireless networks. The main resource used for wireless communication is the frequency spectrum. As data traffic rises sharply, new bands of the frequency spectrum are not available in the same proportion, making the frequency spectrum increasingly scarce and saturated. Several proposals have been presented to optimize frequency channel allocation in order to mitigate interference between nearby links that are transmitting data. Many of them use a single criterion and does not consider the user behavior to guide the channel allocation process. Users have routine cycles and social behavior. They routinary move to work, to school, use their mobile devices generating data traffic, and they meet with friends forming clusters. These characteristics can be explored to optimize the channel allocation process.This thesis presents a channel allocation strategy for wireless networks based on user behavior. Our main contribution is to consider some characteristics of the user behavior, such as mobility, traffic, and popularity in the channel allocation process. In this way, we prioritize the channel allocation for the nodes that will remain in the network in a future time window, with higher traffic in the network, and with more popularity. We adopt a distributed approach that allows limiting the number of messages exchanged in the network while quickly responding to changes in the network topology. In our performance evaluation, we consider scenarios in ad hoc and vehicular networks, and we use some synthetic mobility models, such as SLAW and Manhattan grid, and the traces dataset of Cologne city. In the scenarios, we compare our mechanism with different types of approaches: i.e., a centralized (named TABU), a random (named RANDOM), a with largest spectral distance (named LD), and a with single channel (named SC). We evaluate metrics such as aggregated throughput, packet delivery rate, and end-to-end delay. Simulations considering ad hoc scenario with unicast routing show that our strategy presents improvements in terms of throughput at the order of 14.81% than RANDOM and 16.28% than LD channel allocation. In vehicular scenario, our strategy shows gains of packet delivery rate at the order of 11.65% and 17.18% when compared to RANDOM and SC methods, respectively. In both scenarios, the performance of our strategy is close to the upper bound search of the TABU centralized approach, but with lower overhead.