La théorie des villes en réseaux : un nouveau paradigme pour l'aménagement de l'espace ? : Les réseaux des villes petites et moyennes de la région Centre-Val de Loire en France / Ksenija Banovac ; sous la direction de Abdelillah Hamdouch

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Réseaux urbains -- France -- Centre (France)

Aménagement du territoire -- France -- Centre (France)

Petites villes

Villes moyennes

Pôles de développement

Coopération intercommunale

Hamdouch, Abdelillah (1957-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Demazière, Christophe (Président du jury de soutenance / praeses)

Maillefert, Muriel (1961-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Carrier, Mario (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Carrière, Jean-Paul (Membre du jury / opponent)

Delladetsimas, Pavlos (Membre du jury / opponent)

Talandier, Magali (1975-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Tours (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

École polytechnique universitaire (Tours) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L’objectif de cette recherche est de promouvoir une nouvelle approche de l'analyse des systèmes urbains régionaux, tenant compte du progrès technologique et des évolutions contemporaines dans les modes d'organisation de la vie et du travail. Nous avons souhaité expérimenter la « Théorie des villes en réseau » sur notre cas étude. En effet cette approche est évoquée comme un « modus operandi » alternatif par d'éminents géographes, sociologues et économistes parmi lesquels Manuel Castells, Roberto Camagni, Georg Simmel et Jan van Dijk. La « Théorie des villes en réseau » présente deux avantages principaux en comparaison des théories traditionnelles. Ces avantages résident dans la prise en compte de deux phénomènes postérieurs aux théories traditionnelles : d’une part, la prise en considération de nouveaux contextes socio-spatiaux ; d’autre part, l’appréhension de l’évolution des processus de transmission de la connaissance.

Résumé / Abstract : With the purpose to promote a new approach to the analysis of regional urban systems which takes into account the technological progress and the contemporary evolutions in the ways of organizing, living and working, we felt compelled to seek the evidence of the “City-network” theory as an alternative modus operandi evoked by some prominent geographers, sociologists and economists such as Manuel Castells, Roberto Camagni, Georg Simmel, Jan van Dijk and others. The advantages of the “City-network” theory as compared to the traditional theories are in understanding that there are new socio-spatial contexts and that the contemporary knowledge travels along “pipelines” between cities, towns, cultures which are neither spatial nor strictly hierarchical. The network is seen as a structure where the nodes are cities and towns connected by the link of different nature, through which socio-economic flows are exchanged.