Sociogenèse d'une spécialité médicale : le cas de radiologie interventionnelle / Leo Mignot ; sous la direction de Pascal Ragouet et de Yves Gingras

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Radiologie interventionnelle

Sociologie des sciences

Ragouet, Pascal (1963-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Gingras, Yves (1954-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Roger, Antoine (1974-.... ; politologue) (Président du jury de soutenance / praeses)

Champy, Florent (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Le Moigne, Philippe (19..-.... ; sociologue) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Castel, Patrick (1974-....) (Membre du jury / opponent)

Raffin, Catherine (Membre du jury / opponent)

Bartoli, Jean-Michel (1959-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Bordeaux (2014-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre Émile Durkheim - Science politique et sociologie comparatives (Pessac, Gironde) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Initiée dans les années 1960, la radiologie interventionnelle comprend les actes médicaux invasifs ayant pour but le traitement ou le diagnostic d’une pathologie réalisés sous guidage ou sous contrôle d’un moyen d’imagerie. L’enjeu de la thèse est de développer l’analyse sociohistorique de l’émergence d’une spécialité médicale – la radiologie interventionnelle – et d’en étudier les stratégies de légitimation. Trois axes d’investigation interdépendants sont plus particulièrement privilégiés. Le premier d’entre eux vise à comprendre comment est née cette pratique médicale en établissant l’archéologie des innovations dont elle résulte. Dans le deuxième, il s’agit d’analyser les stratégies de valorisation et les modes de faire-valoir de la radiologie interventionnelle. Les velléités d’autonomisation des radiologues interventionnels les ont ainsi conduits à mobiliser différents registres de légitimité (légitimité scientifique, légitimité professionnelle dans le champ médical, légitimité régulatoire). Le troisième axe permet quant à lui la prise en compte de la question de la démarcation sociale et des frontières. Étant porteuse d’une transgression de la dichotomie établie entre sphères diagnostique et thérapeutique, la radiologie interventionnelle a de fait entraîné une reconfiguration des relations entre spécialités. L’investigation s’appuie sur une méthodologie plurielle combinant entretiens semidirectifs, observations in situ (bloc opératoire, scanner, réunions de concertation pluridisciplinaire, consultations) et exploitation de données scientométriques. Une mise en perspective internationale avec la situation canadienne permet d’étudier l’impact des contextes nationaux sur la diffusion et la reconnaissance de la radiologie interventionnelle.

Résumé / Abstract : Introduced in the 1960s, interventional radiology includes invasive medical procedures for the treatment or diagnosis of a pathology performed under the guidance or control of an imaging device. The aim of the thesis is to develop the sociohistorical analysis of the emergence of a medical specialty – interventional radiology – and to study its legitimization strategies. Three interdependent lines of inquiry are privileged in particular. The first aims to understand how this medical practice was born by establishing the archaeology of the innovations that gave rise to it. In the second, it is a question of analyzing the strategies of valorization and the ways of valuing interventional radiology. The interventional radiologists’ desire for independence has led them to mobilize different registers of legitimacy (scientific legitimacy, professional legitimacy in the medical field, regulatory legitimacy). The third line of inquiry allows for the issue of social demarcation and boundaries to be taken into account. As it is a means of transgressing the established dichotomy between the diagnostic and therapeutic spheres, interventional radiology has in fact led to a reconfiguration of the relations between specialties. The investigation is based on a methodology combining semi-directive interviews, in situ observations (operating theater, multidisciplinary consultation meetings, consultations) and the use of scientometric data. An international perspective on the Canadian situation makes it possible to study the impact of national contexts on the dissemination and recognition of interventional radiology.