Problèmes de réarrangement avec marqueurs génomiques dupliqués / Antoine Thomas ; sous la direction de François Boulier

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Bioinformatique

Génomique comparative

Réarrangement génétique

Classification Dewey : 005.74

Boulier, François (1965-...) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Lille 1 - Sciences et technologies (Villeneuve-d'Ascq ; 1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences pour l'ingénieur (Lille) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille (LIFL) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La compréhension de la dynamique des réarrangements génomiques est une problématique importante en phylogénie.La phylogénie est l'étude de l'évolution des espèces. Un but majeur est d'établir les relations d'évolution au sein d'un groupe d'espèces, pour déterminer la topologie de l'arbre d'évolution formé par ce groupe et des ancêtres communs à certains sous-ensembles.Pour ce faire, il est naturellement très utile de disposer d'un moyen d'évaluer les distances évolutionnaires relatives entre des espèces, ou encore d'être capable d'inférer à un groupe d'espèces le génome d'un ancêtre commun à celles-ci.Ce travail de thèse, dans la lignée d'autres travaux, consiste à élaborer de tels moyens, ici dans des cas particuliers où les génomes possèdent des gènes en multiples copies, ce qui complique les choses.Plusieurs hypothèse explicatives de la présence de duplications ont été considérées, des formules de distance ainsi que des algorithmes de calcul de scénarios ont été élaborés, accompagnés de preuves de complexité.

Résumé / Abstract : Understanding the dynamics of genome rearrangements is a major issue of phylogenetics. Phylogenetics is the study of species evolution. A major goal of the field is to establish evolutionary relationships within groups of species, in order to infer the topology of an evolutionary tree formed by this group and common ancestors to some of these species. In this context, having means to evaluate relative evolutionary distances between species, or to infer common ancestor genomes to a group of species would be of great help.This work, in the vein of other studies from the past, aims at designing such means, here in the particular case where genomes present multiple occurrencies of genes, which makes things more complex. Several hypotheses accounting for the presence of duplications were considered. Distances formulae as well as scenario computing algorithms were established, along with their complexity proofs.