Développement d'avantages concurrentiels dans les marchés des communications électroniques en Amérique du Sud : les cas de l'Argentine, le Brésil et le Chili / Jose Alejandro Rojas Rojas ; sous la direction de Richard Le Goff

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Économie de marché -- Amérique du Sud

Télécommunications -- Amérique du Sud

Concurrence -- Amérique du Sud

Classification Dewey : 330

Le Goff, Richard (1968-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Diaye, Marc-Arthur (Président du jury de soutenance / praeses)

Geoffron, Patrice (1962-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Benghozi, Pierre-Jean (1956-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Staropoli, Carine (1972-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale d'Économie (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

École nationale supérieure de techniques avancées (Palaiseau). Unité d'Économie Appliquée (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L’objet de cette thèse est de déterminer la présence d’avantages concurrentiels dans les marchés des communications électroniques d’Amérique du Sud. Les principaux opérateurs présents dans la région, dont Telefónica et América Móvil, sont entrés dans des conditions favorables au moment de la privatisation de l’industrie au cours des années 1990. A partir du début des années 2010, des changements dans la régulation tendent à rendre les marchés plus concurrentiels. L’évolution des performances dans ce contexte offre l’opportunité d’observer quels sont les opérateurs qui possèdent un avantage concurrentiel, et ceux dont la position découle de conditions d’entrée favorables. Cette thèse est articulée en cinq chapitres. Les deux premiers présentent le contexte institutionnel et l’évolution des marchés des télécommunications dans les trois pays cités. Dans le troisième chapitre, nous établissons que la concurrence dans les trois pays se fait par les infrastructures et s’accompagne d’une différenciation qualitative entre les opérateurs. Afin de déterminer si cette différenciation conduit à des avantages concurrentiels, nous analysons la présence de liens dans l’évolution des marges opérationnelles, et dans la volatilité des retours des actions des opérateurs (quatrième et cinquième chapitres). Nos résultats indiquent qu’il existe des liens à court terme dans l’évolution des marges opérationnelles entre opérateurs présents dans un même pays, ce qui indique une différenciation insuffisante pour s’affranchir des pressions concurrentielles. De plus la volatilité des retours des actions des opérateurs nationaux est nettement supérieure à celle des opérateurs multinationaux.

Résumé / Abstract : The purpose of this thesis is to determine the presence of competitive advantages in Latin American Telecommunications markets. Most of major operators present in the region, including Telefónica and América Móvil, entered the market in favorable conditions when the industry was privatized in the early 1990s. In the past ten years markets have become more competitive due to changes inregulation. The analysis of the evolution of operators’ performances in this context allows to distinguish between those having actual competitive advantages and those having a strong market position thanks to their entry strategy. This thesis consists of five chapters. In chapters one and two we analyze the institutional context and the evolution of the telecommunications markets of each country. In chapter three, we determine that competition is characterized by facility-based entry in the three countries, which leads to disparities in terms of quality of service between operators. To determine if these disparities lead to competitive advantages, we test the presence of short and long-term relationships in the evolution of operators’ operating margins, and on stock market returns volatility. Our results indicate the presence of short term relationships in the evolution of operating margins, which suggests that differentiation is not strong enough to escape from competitive pressure. However, stock return volatility is higher among local operators than among multinational operators.