Refaire la rue pour recomposer la ville : rues artérielles en théories et en projets : mise en regard de deux cas d'études à Londres et Lyon / Benoit Romeyer ; sous la direction de Brigitte Bertoncello

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Rues -- France -- Lyon (Rhône)

Rues -- Grande-Bretagne -- Londres (GB)

Espaces publics -- France -- Lyon (Rhône)

Espaces publics -- Grande-Bretagne -- Londres (GB)

Urbanisme -- France -- Lyon (Rhône)

Urbanisme -- Grande-Bretagne -- Londres (GB)

Bertoncello, Brigitte (1959-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Arab, Nadia (1967-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Charmes, Éric (1969-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ménerault, Philippe (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Hernandez, Frédérique (Membre du jury / opponent)

Hebbert, Michael (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Institut d'urbanisme et d'aménagement régional (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Laboratoire interdisciplinaire en urbanisme (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Cette thèse contribue à interroger le renouvellement des rôles et statuts associés aux grands axes de circulation en milieu urbain et ce, au double prisme des théories urbanistiques qui ont pu les prendre pour objet, et des démarches de projets participant de leurs transformations effectives dans un contexte prônant le « refaire la ville sur la ville ». Chacun de ces angles d’approche a été plus particulièrement abordé dans une des deux parties constitutives de cette recherche. La première partie est ainsi centrée sur une analyse interprétative des places et valeurs fluctuantes accordées aux différentes typologies de rues dans le champ de l’urbanisme. Celle-ci a permis de mettre l’accent sur certains des ressorts ayant contribué à faire de ces typologies spécifiques de voies, des « angles morts » des principaux modèles théoriques d’organisation et de hiérarchisation du réseau viaire. Leur reconsidération amène dès lors à plus largement s’interroger sur l’étendue des potentialités programmatiques et projectuelles induites par ces évolutions de même que sur les formes potentiellement prises par un tel réinvestissement. Celles-ci ont été plus particulièrement traitées dans le cadre de la seconde partie, fondée sur une investigation plus « empirique » de cet enjeu, et articulée autour d’une démarche de « mise en regard » des projets d’High Street 2012 à Londres et de la rue Garibaldi à Lyon. La grille de lecture mobilisée pour leur analyse a permis de faire émerger le constat d’une grande diversité des objectifs et des formes données aux projets actuellement développés sur ces axes, en même temps qu’un renouvellement des ambitions, plus plurielles, qui leur sont associées.

Résumé / Abstract : This thesis contributes to question the renewal of the roles and status associated with the mixed-used arterial corridors in urban area and this, trough both the filter of urban planning theories relative to them as well as the project approaches participating in their effective transformation in a context claiming to “built cities on top of cities”. Each of those perspectives have been particularly explored one of the two parts of this research. The first part is thus centered on an interpretative analysis of the places and fluctuating values corresponding to the different street typologies found in urban planning and urban design theories. This bring to light few of the characteristics that participated to bring some specific street typologies in the blind spot of the principal theoretical models of organization and hierarchisation of the street network. Their reconsideration leads then to a larger inquiry about the extend of the potential programs and projects induced by those evolutions and later to the potential forms of such reinvestment. Those latest have been particularly considered within the second part, based on a more “empirical” investigation of those challenges and articulated around the comparison of the London High Street 2012 and the Lyon Garibaldi Street projects. The analytical grid employed helped to reveal a large diversity of the objectives and forms of the various projects developed on those urban axes and on the same time a renewal of the ambitions associated with them, more plurals and composites.