Le féminin-douleur et fatigue : approche en psychopathologie psychanalytique de l'expérience subjective de la fibromyalgie / Lelia Castro de Souza ; sous la direction de Marianne Baudin et de Marie-Christine Pheulpin

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Fibromyalgie

Douleur chronique

Femmes

Syndrome de fatigue chronique

Troubles somatoformes

Baudin, Marianne (Directeur de thèse / thesis advisor)

Pheulpin, Marie-Christine (Directeur de thèse / thesis advisor)

Chagnon, Jean-Yves (Président du jury de soutenance / praeses)

Lindenmeyer, Cristina (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Rosenblum, Ouriel (1957-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université Paris 13 (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Paris 13 (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ce travail questionne la place du féminin dans l’expérience subjective des personnes atteintes de fibromyalgie, maladie touchant majoritairement des femmes et dont la douleur et la fatigue chroniques occupent le devant de la scène. Notre hypothèse principale nous conduit à investiguer l’existence d’un trouble primaire du féminin chez les personnes qui en sont atteintes. Ce trouble serait lié à un échec de l’accès à la voie passive. Le modèle identificatoire serait celui de la mère des premiers soins, mal différenciée, mais représentant un idéal de toute-puissance narcissique. Dans ce contexte, les éprouvés douloureux de la passivité primaire laisseraient la place à une difficulté majeure face à la position passive, comprise comme une défense contre l’emprise maternelle. Des travaux de recherche proposent de considérer cette maladie comme étant une manifestation moderne de l’hystérie de conversion. Nous mettons cette hypothèse à l’épreuve à travers les cas cliniques étudiés. Nous investiguons également la question de la dépression en suivant l’idée que la fatigue chez les fibromyalgiques pourrait être interprétée comme une forme de dépression, non réactionnelle, préexistante à la maladie et caractérisée par une susceptibilité mélancolique. Les douleurs éprouvées constitueraient ainsi la composante mélancolique de cette dépression. Notre travail s’appuie sur le cadre théorique de la psychopathologie psychanalytique et sur des outils d’investigation qui sont les entretiens cliniques de recherche et les épreuves projectives (Rorschach et TAT).

Résumé / Abstract : This work questions the place of the feminine in the subjective experience of people suffering from fibromyalgia, a disease that mostly affects women and which chronic pain and fatigue occupy center stage. Our main hypothesis leads us to investigate the existence of a primary disorder of the feminine in people suffering from this disease. This disorder would be linked to a failure of reaching the passive way. The role model would be the first care mother, poorly differentiated, but which represents an omnipotent narcissistic ideal. In this context, the pain felt in primary passivity would leave room for a major difficulty regarding the passive position which is seen as a defense against the mother’s control. Some research intends to consider this disease as a modern expression of conversion hysteria. We challenge this hypothesis through the clinical cases that we studied. We also investigate the question of depression by following the idea that the fatigue of fibromyalgic people could be interpreted as a form of depression, non-reactive, pre-existing from the disease and characterized by a melancholic susceptibility. Then, the pain would consist in the melancholic component of the depression. Our work is based on the theoretical framework of psychoanalytical psychology and on investigation tools which are clinical research interviews and projective tests (Rorschach and TAT).