Évaluation des pratiques diagnostiques et thérapeutiques aux urgences pédiatriques en France devant une fièvre isolée chez l'enfant de moins de cinq ans / Emmanuelle Cuney, Tiphaine Tezier ; sous la direction de Gaëlle Hubert Dibon

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Urgences en pédiatrie

Urgences en néonatologie

Fièvre -- Chez l'enfant

Enfants -- Maladies -- Diagnostic

Thérapeutique

Hubert, Gaëlle (1988-) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nantes (1962-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Nantes. Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Évaluation des pratiques diagnostiques et thérapeutiques aux urgences pédiatriques en France devant une fièvre isolée chez l'enfant de moins de cinq ans / Emmanuelle Cuney, Tiphaine Tezier ; sous la direction de Gaëlle Hubert Dibon / Nantes : Université de Nantes , 2018

Résumé / Abstract : Introduction : la fièvre est un motif de consultation fréquent aux urgences pédiatriques et les étiologies sont de sévérité très variable. Il n'existe actuellement pas de recommandations françaises concernant la prise en charge diagnostique de la fièvre chez les enfants de moins de cinq ans. Nous avons étudié les pratiques diagnostiques et thérapeutiques en France devant une fièvre isolée chez l'enfant de moins de cinq ans. Matériels et méthodes : il s'agissait d'une étude observationnelle transversale réalisée par questionnaire en ligne envoyé à une liste de médecins exerçant aux urgences pédiatriques ou polyvalentes en France. Résultats : les résultats ont été recueillis du premier février 2017 au premier mai 2017, auprès de 173 médecins de 66 centres différents.Les prescriptions d'examens complémentaires étaient unanimes en cas de signes de gravité, mais très variables dans les situations intermédiaires comme la fièvre prolongée. Les examens invasifs comme la PL sont pratiqués de manière variable chez le nouveau-né de moins de 1 mois et les hospitalisations sont fréquentes chez les jeunes nourrissons fébriles. Discussion : une grande hétérogénéité des pratiques diagnostiques a été observée chez les nourrissons mais aussi les enfants plus âgés. La BU est trop peu pratiquée devant une fièvre, dans des conditions peu stériles. La PCT est également peu dosée, malgré un intérêt certain pour l'identification des IBI. La prescription d'antibiotiques est également variable. Les antipyrétiques sont prescrits conformément aux recommandations, mais les mesures physiques sont parfois oubliées. Conclusion : les pratiques sont très variables d'un praticien à l'autre, sur le plan diagnostique et thérapeutique. Il serait intéressant de proposer un protocole standardisé de prise en charge de la fièvre isolée chez l'enfant de moins de cinq ans.