L'engagement social chez le bébé de 4-5 mois en situation de dialogue avec des partenaires familiers et étrangers : vers une approche intégrative / Rúbia Burgardt Infanti ; sous la direction de Maya Gratier et de Bahia Guellaï et de Erika Oliveira

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Communication interpersonnelle -- Chez le nourrisson

Communication interculturelle

Psychologie sociale

Gratier, Maya (1973-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Guellaï, Bahia (1984-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Oliveira, Erika (1971-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Jouen, François (1954-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Guidetti, Michèle (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Papaligoura, Zaira (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Carvalho, Sirley (1967-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris Nanterre (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Universidade federal de Minas Gerais (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire Ethologie Cognition Développement (Nanterre) (2014-... ; Nanterre) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L’objectif de cette thèse est de savoir si au delà d’une préférence linguistique et sociale pour leur langue natale et leurs usagers, les bébés de moins de 6 mois s’impliquent dans les rythmes et opportunités dialogiques des langues. Nous avons choisi d’étudier les comportements communicatifs du bébé âgé de 4-5 mois car cet âge représente une période charnière pour l’intégration de la compétence communicative. D’une part, le « turn-taking » est encore une forme prédominante d’interaction et d’autre part, les bébés de cet âge s’orientent encore principalement vers les partenaires sociaux plutôt qu’exclusivement vers les objets. Cette période est souvent considérée comme celle qui précède l’enculturation ou l’apprentissage culturel. Pourtant, dès 5 mois, le bébé se comporte différemment face à un interlocuteur de langue natale et de langue étrangère et face à un interlocuteur familier et nouveau. Cette thèse comporte 3 études visant à mieux comprendre l’engagement social du nourrisson dans des situations de communication réelle et habituelle et de communication potentielle. La première étude porte sur les différences dans l’organisation du turn-taking vocal entre les contextes français et brésilien. La seconde étude a pour objectif de mettre en lumière les différentes modalités que le bébé peut utiliser lors du turn-taking, au cours des pauses entre les énoncés maternels. Dans la 3ème étude, la seule étude expérimentale, nous avons cherché à savoir si un bébé français aurait des attentes différentes lorsqu’il était face à une interlocutrice parlant le français par rapport à une interlocutrice parlant une langue étrangère (brésilienne en l’occurrence). Dans son ensemble, cette thèse constitue également un plaidoyer pour une approche intégrative de la communication chez les bébés, s’éloignant d’une vision dualiste dans laquelle on sépare le corps de la pensée, le familier du nouveau et l’inné de l’acquis pour aller vers une vision plus holistique de l’humain.

Résumé / Abstract : The main objective of this thesis is to find out whether, beyond linguistic and social preferences for their native language and its users, infants younger than 6 months become involved with the rhythms and dialogical opportunities of speech. We chose to study the communicative behavior of infants aged 4 to 5 months because this constitutes a pivotal period for the integration of communicative competence. On the one hand, turn-taking is still a predominant type of organization in social interaction, and on the other hand, infants at this age are still more interested in social partners than in solitary object exploration. Furthermore, this period is usually thought to precede enculturation or the possibility of cultural learning. Yet, by 5 months, infants behave differently with a native language speaker than with a foreign language speaker and with a familiar person than with a stranger. This thesis includes 3 studies aimed at gaining insight into the social engagement of infants in situations of real and potential communication with social partners. The first study focuses on differences in vocal turn-taking organization between Brazilian and French cultural contexts. The second study’s aim is to shed light on the various expressive modalities infants use responsively in both cultural contexts during pauses between maternal utterances. In the third study, which is experimental, we wanted to know whether a French infant would have different expectations when faced with a French-speaking interlocutor compared with an interlocutor speaking a foreign language (Brazilian in this case). Overall, this thesis also makes a case for a more integrative approach to the study of infant communication, away from a dualist vision separating the body from thought, familiarity from novelty and innate from learned behavior and moving towards a more holistic perspective on humans beings.